Walmart prêt à s’emparer de Jet.com : big deal dans l’e-commerce

E-commerceEntrepriseFusions-acquisitionsMarketing
wal-mart-acquiert-jet-com
2 1

Le géant américain de la distribution Walmart va acquérir de manière imminente le pure player discounter Jet.com pour un montant qui pourrait rôder autour de 3 milliards de dollars.

(Update 08/08/16 à 14H42 : : deal confirmé par Wal-Mart lundi en début d’après-midi)

Ce sera probablement le deal de l’été dans l’e-commerce s’il se confirme. Aux Etats-Unis, Walmart, le plus grand acteur traditionnel de la grande distribution, est sur le point d’acquérir Jet.com, un site de commerce électronique challenger d’Amazon.com. La transaction, qui pourrait porter jusqu’à 3 milliards de dollars, pourrait être officiellement annoncée dans la journée.

WSJ.com avait évoqué cette opération de croissance externe initiée par Walmart dès mercredi dernier (3 août). Et Recode.net a pris le relais vendredi (5 août) en creusant la même piste.
Wal-Mart cherche à renforcer ses assises dans l’e-commerce face à la prédominance d’Amazon.com.

Pour l’exercice fiscal 2016, le géant de la distribution aurait réalisé un chiffre d’affaires de 13,7 milliards de dollars dans ce domaine (+12,3%, sur un CA global de 482,1 milliards de dollars), selon Internet Retailer.

Créé en juillet 2013 dans le New Jersey par un trio de fondateurs (Nate Faust, Marc Lore, Mike Hanrahan) mais opérationnel qu’à partir de juillet 2015, Jet.com a bouclé quatre tour de tables d’un montant global de 565 millions de dollars auprès de fonds d’investissement ou des fonds de gestion (Fidelity Investment, Bain Capital Ventures, New Enterprise Associates…).

Dans la longue liste des investisseurs disponible sur CrunchBase figure également Alibaba Capital Partners (fonds rattaché au puissant groupe e-commerce en Chine) mais aussi Google Ventures.

Jet.com, qui affiche un profil de marketplace « discount », s’appuie sur un réseau de vendeurs. Il affiche un volume de vente d’un milliard de dollars pour sa première année d’exploitation véritable.

Avec ce méga-deal, Marc Lore pourrait endosser des fonctions de responsable e-commerce du groupe Walmart. Il n’en est pas à son coup d’essai. En 2010, il avait cédé à Amazon sa start-up Quidsi (vente de produits d’hygiène et de beauté à travers des sites thématiques comme Diapers.com pour les couches pour bébé Ou Soap.com pour le savon) pour 550 millions de dollars.

(Crédit photo :Jet.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur