Wallix s’empare de l’éditeur de PEPS pour la communication sécurisée

AuthentificationCloudEntrepriseFusions-acquisitionsSécurité
wallix-acquiert-MLstate-PEPS-messagerie-securisee
3 0

Wallix, spécialiste de la gestion des accès à privilèges dans les systèmes d’information, acquiert Mlstate, qui édite PEPS (plateforme de communication open source et sécurisée).

Wallix, fournisseur de solutions de sécurité IT pour la gestion des accès à privilèges dans les systèmes d’information des entreprises, vient de prendre possession de MLstate. Le montant de la transaction versée en cash n’a pas été communiqué.

L’acquéreur justifie cette opération de croissance externe par la complémentarité des approches, ce qui permet de compléter son portefeuille de solutions logicielles. Tout en ouvrant la voie à de nouveaux développements dans le cloud.

Fondée en 2007 par Henri Binsztok (enseignant-chercheur à l’Université Pierre et Marie Curie, Paris 6), MLstate a développé une expertise en matière de sécurisation des applications Web et a creusé ce sillon dans le cloud.

La société a notamment développé la solution de communication en mode SaaS (cloud hébergé) baptisée PEPS. Celle-ci est issue d’un projet mené initialement pour la Direction Générale de l’Armement (DGA) depuis 2010.

Cette solution open source (Opa) et sécurisée (à travers le chiffrement automatique des données côté client) permet d’échanger des informations et des fichiers, par messagerie ou chat (développé dans le cadre du projet Européen OPTET en collaboration avec Thales).

Pour accompagner son développement, MLstate avait levé en janvier 2009 un montant de 2,8 millions de dollars auprès du fonds Seventure.

Wallix compte s’appuyer sur PEPS pour renforcer l’offre de modules collaboratifs disponibles à travers WAB Suite (Wallix AdminBastion Suite pour la gestion des accès à privilèges dans les systèmes d’information), qui est également disponible dans le cloud.

Avec ce rapprochement, Henri Binsztok prend les fonctions de Directeur Cloud Products au sein de Wallix Group. Au printemps 2015, Wallix a procédé à une introduction sur Alternext en levant 9 millions d’euros.

Sur l’année 2015, l’éditeur affiche un chiffre d’affaires de 5,29 millions d’euros (+33% par rapport à 2014). Mais ses charges d’exploitation ont augmenté (8,7 millions d’euros en 2015 contre 6,1 millions d’euros l’an précédent), particulièrement en raison des charges de personnel qui ont augmenté.

En un an, Wallix a effectué une vingtaine de recrutement pour des fonctions commercials & marketing & RD (60 collaborateurs désormais) et elle veut étendre son activité aux Etats-Unis.

La perte opérationnelle s’est creusée, dépassant le million d’euros. Tandis que la perte nette s’est galement creusée: -1,11 million d’euros en 2015 (contre 321 000 euros l’an précédent).
Wallix affiche plus de 300 entreprises clientes actives, dont Alain Afflelou, Dassault Aviation, Maroc Telecom, McDonald’s et Michelin.

PEPS-rachat-Wallix


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur