Wanadoo perd en clarté avec sa nouvelle gamme de forfaits ADSL

Cloud
Information - news

Pour la rentrée, Wanadoo propose huit nouveaux forfaits déclinés en quatre débit (128, 512, 1 024 et 2 48 Kbit/s). L’abonné risque de s’y perdre.

Pour ses offres haut débit de rentrée, Wanadoo n’a pas fait dans la simplicité. Si le premier fournisseur d’accès (FAI) français nous a toujours habitué à une grande variété de forfaits, l’offre devient cette fois franchement complexe. Globalement, les forfaits “Fidelity” qui engageaient l’internaute pour 24 mois disparaissent au profit de diverses formules ramenées, pour la plupart, à 12 mois d’engagement maximum. Pas moins de huit forfaits au total. Alors que la concurrence garde des formules unifiés d’abonnement (l’offre unique de Free à 29,99 euros lui réussi visiblement bien), Wanadoo poursuit son approche de segmentation en diversifiant encore plus ses offres. Essayons de débroussailler ces nouvelles formules qui s’adressent plutôt aux nouveaux abonnés.

L’entrée de gamme du haut débit, tout d’abord. Le 128 Kbit/s n’offre plus qu’une formule unique mais contraignante. A savoir, une connexion limitée à 20 heures de consommation par mois pour 14,90 euros (19,90 précédemment). Exit le 128 Kbit/s illimité à… 29,90 euros. On retombe dans la logique des forfaits bas débit. Au-delà du forfait, l’heure supplémentaire coûte 3 euros, facturée à la seconde. Avec un plafond à 15 euros. En contrepartie, l’offre est sans engagement de durée. Sauf pour les anciens abonnés qui, pour profiter du nouveau tarif, doivent signer pour 12 mois. Lequel vient s’ajouter au reliquat de la période d’engagement antérieure. Par exemple, un abonné qui a souscrit, il y a huit mois, au 128 Kbit/s illimité et qui souhaite aujourd’hui souscrire au 20 heures devra au total 16 mois à Wanadoo (4 mois de reliquat ajoutés aux 12 mois d’engagement) tout en bénéficiant du nouveau tarif de 14,90 euros/mois. On vous l’a dit, ce n’est pas simple.

Trois sous-offres

Et ça se complique avec les 512 et 1 024 Kbit/s. Les deux forfaits sont découpés en trois sous-offres chacun (soit six offres rien qu’à eux deux) : une offre limitée à 5 Go en upload avec engagement de 12 mois; la même mais sans durée d’engagement; et une offre illimitée mais soumise à un an d’engagement. Dans tous les cas, les 6 premiers mois sont facturés à tarif réduit, puis majorés de 5 euros à partir du 7ème mois. Les tarifs des 5 Go avec engagement s’établissent à 19,90 euros/mois pour le forfait 512 Kbit/s et 24,90 euros pour le 1 024. Les offres “5 Go sans engagement” et “illimité avec engagement de 12 mois” s’établissent respectivement à 24,90 euros pour le 512 et 29,90 pour le 1 024. Les 6 premiers mois. Ensuite, on l’a dit, les tarifs augmentent de 5 euros. Par exemple, un nouvel abonné souscrivant au 1 024 illimité paiera 29,90 euros les 6 premiers puis 34,90 ensuite. Un abonné Wanadoo qui souhaite changer de forfait bénéficiera également des six premiers mois à tarif promotionnel. Mais il devra honorer sa période d’engagement initiale de douze mois prévue dans sa formule actuelle, en plus de celle éventuellement contractée en vertu de la nouvelle offre.

Seules les conditions du forfait à 2 mégabits sont limpides. Soumis à un engagement de 12 mois, cette offre est facturée 29,90 euros/mois le premier semestre puis 39,90 euros par mois ensuite. Pourquoi ne pas proposer l’option correspondant à l’upload limité à 5 Go? “Parce que le 2 mégabits correspond à des besoins spécifiques”, répond un responsable du service communication, “et puis, 80 % de nos abonnés haut débit ne dépassent pas les 5 Go, il serait dommage qu’ils payent autant que les autres.” Pour peu qu’ils en comprennent l’intérêt. Côté pack ADSL, rien ne change. Les modem USB (Sagem Fast 800 ou Thomson ST330) sont proposés à 1 euro et leur “achat” conditionne la gratuité des frais d’accès. La Livebox, un boîtier Wi-Fi qui offre notamment l’interface de connexion pour la téléphonie via Internet, est loué 3 euros par mois (voir édition du 20 juillet 2004). Ou 99 euros à l’achat.

Sortir de l’engagement“Nous souhaitions lancer des forfaits sans engagement”, explique le porte-parole du FAI, “mais ce n’était pas possible par rapport aux anciens contrats.” On devine la volonté de Wanadoo de sortir des forfaits soumis à engagement (les offres “Fidelity” à 24 mois n’auraient-elles pas rencontré le public escompté?) que la concurrence abandonne peu à peu (mais avec des frais de résiliation en contrepartie). Mais le résultat n’est d’autant pas convaincant qu’il reste justement des forfaits soumis à engagement (réduit à 12 mois, il est vrai, au lieu de 24).

A noter également que la souscription à ces nouvelles offres est limitée au 11 octobre 2004. “Après, on ne peut pas encore annoncer ce qui suivra”, avoue-t-on du côté du service de presse. Il n’est donc peut-être pas utile de se précipiter d’autant que Wanadoo cherchera probablement à réajuster son catalogue face aux offres concurrentes qui ne vont pas manquer d’émerger.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur