Wanadoo, premier service d’accès haut débit… aux Pays-Bas

Mobilité

En couplant des offres ADSL et câble, France Télécom parvient à dominer le marché de la fourniture d’accès haut débit chez nos voisins hollandais.

Premier fournisseur d’accès Internet en France (avec un peu moins de 50 %, voir édition du 17 mars 2005), Wanadoo est aussi le premier acteur du marché haut débit néerlandais. Selon une analyse du marché local publiée fin mars par le cabinet Telecompaper, avec 454 000 abonnés haut débit, la marque Internet de France Télécom occupe, 14,4 % du marché. Juste devant Planet (13,8 %) et le câblo-opérateur @Home (13,4 %).

“Si Wanadoo est la marque numéro 1 au Pays-Bas, il faut savoir que l’opérateur historique KPN détient 30 % du marché à travers les trois marques qu’il exploite, dont Planet”, nous éclaire Jean-Jacques De Pins. Le directeur général (CEO) de Wanadoo Netherlands compare le positionnement de Wanadoo aux Pays-Bas à celui de Free en France. Arrivé sur le marché néerlandais il y a 6 ans, Wanadoo occupe sa place de leader local depuis février 2004, selon le dirigeant.

99 % des foyers équipés du câble

“La position que Wanadoo a au Pays-Bas est due au fait que nous commercialisons à la fois l’ADSL et le câble”, explique Jean-Jacques De Pins. Une stratégie entreprise dès le lancement des premières offres de Wanadoo en Hollande via un partenariat avec Casema (un des trois câblo-opérateur local avec UPC et Essent) et que France Télécom avait acquis dans ce but. “Depuis, France Télécom a revendu Casema mais le câblo-opérateur continue à commercialiser Wanadoo sur son territoire”, confirme le porte-parole. Une stratégie payante dans un pays où 99 % des foyers sont équipés du câble et dont les câblo-opérateurs ont historiquement été les premiers à proposer l’accès à Internet.

Pour autant, le câble ne constitue “que” 41 % des abonnés haaut débit de Wanadoo contre 59 % pour l’ADSL, selon Telecompaper. Et pour cause : “Notre parc ADSL a plus que doublé”, justifie Jean-Jacques De Pins, “notre part de conquête est supérieure à notre part de marché.” Pourtant, le FAI est passé de 15 % des parts en 2003 à 14,4 % en 2004, toujours selon Telecompaper. “La croissance sur le câble s’érode”, justifie le responsable pour expliquer ce paradoxe. Le câble pâtirait de la mauvaise image des câblo-opérateurs qui, par le passé, ont affronté certains problèmes de qualité de service Internet. “L’ADSL est perçu comme de meilleure qualité”, confirme le dirigeant.

62 % des accès Internet en haut débit

C’est sur cette qualité de service que Wanadoo Pays-Bas a joué sa stratégie de séduction en y ajoutant la simplicité. Wanadoo vise le marché familial. “Nous ne nous adressons pas aux ‘techies’ et souhaitons amener l’Internet comme un outil qui simplifie la vie des familles”, explique Jean-Jacques De Pins. Choix judicieux dans un pays où 5 millions de foyers sur 7 ont accès au réseau mondial dont plus de 3 millions en haut débit (selon Telecompaper, le haut débit représente 62 % de pénétration des accès).

En 2005, Wanadoo Netherlands renforcera son positionnement à travers une série de nouveautés. A commencer par l’arrivée, depuis le 6 janvier, des offres de téléphonie sur IP. Suivra la télévision via l’ADSL (avant la fin de l’année). Autant de services qui passeront par l’usage de la Livebox. Le modem multiservices de Wanadoo serait d’ailleurs un élément distinctif des offres concurrentes puisque, selon Jean-Jacques De Pins, il n’existe actuellement pas de boîtier multiservice comparable.

 

(Article modifié le 8 avril 2005.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur