Warner Music gagne plus d’argent avec le streaming qu’avec les téléchargements

E-commerceMarketing
musique-numerique-warner

Warner Music l’a remarqué dans ses derniers résultats trimestriels : les revenus liés au streaming ont dépassé ceux des téléchargements de titres.

Une nouvelle preuve de la mutation de l’industrie de la musique : Warner Music gagne maintenant plus d’argent avec le streaming audio qu’avec le téléchargement de ses titres, selon Stephen Cooper.

Le CEO de la major a noté cette bascule au cours du deuxième trimestre de l’exercice fiscal du groupe (janvier-mars 2015) qui a réalisé sur cette période un chiffre d’affaires de 297 millions de dollars dans la musique numérique (soit 43,9% du CA global). Ces résultats avaient été dévoilés la semaine dernière.

Les revenus associés au streaming ont même augmenté de 33% tandis que ceux liés au téléchargement de musique ont augmenté de “seulement ” 7%. Ce qui indique une baisse du business réalisé via des plateformes comme iTunes (service phare de téléchargement de musique d’Apple).

Le taux croissance montre clairement que, dans les années à venir, le streaming sera le moyen de prédilection pour écouter de la musique », a ainsi déclaré Stephen Cooper, cité par Re/code.

Nous continuerons à collaborer avec nos partenaires du secteur du streaming pour développer leurs entreprises et, plus important encore, pour garantir que les propriétaires de droits d’auteurs, les artistes et les auteurs-compositeurs reçoivent la valeur appropriée à leur travail.

Un tel changement de paradigme dans l’industrie de la musique explique en partie l’acquisition de Beats Electronics (et son service de musique en streaming Beats Music) par Apple en mai 2014 pour 3 milliards de dollars.

Jusqu’à présent, le service de streaming Beats Music n’a pas réussi à trouver une place au soleil parmi les ténors du streaming audio que sont Spotify (60 millions d’abonnés, dont 15 millions ayant souscrit à une offre payante à 9,99 euros par mois pour un accès illimité au service et sans publicité) ou encore Deezer.

Mais, la donne pourrait évoluer avec la refonte escompté de Beats Music qui bénéficierait alors d’une intégration dans iOS et iTunes et serait complété par le service Radio d’Apple.

Apple serait toujours en phase de négociations avec plusieurs labels de musique pour obtenir notamment des exclusivités et négocier de l’écoute gratuite en guise d’essai.

Warner Music n’a pas encore donné de feu vert pour l’intégration de son catalogue dans la prochaine version de Beats Music.

En revanche, la major a signé des accords de licence d’exploitation avec des services numériques comme Snapchat (messagerie instantanée éphémère) ou des challengers de YouTube comme Vessel et Interlude.

(Crédit image : Slavoljub Pantelic – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur