watchOS 3 : Apple et le défi de l’interface utilisateur

MobilitéOS mobilesPoste de travail
apple-watchos-3
3 0

Dock, centre de contrôle… Pour faire évoluer watchOS, Apple reprend des éléments d’interface issus d’iOS et d’OS X.

Est-ce dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ?

Du centre de contrôle tiré d’iOS au dock inspiré d’OS X, Apple a choisi cette approche avec watchOS, dont la troisième itération a été présentée ce lundi dans le cadre de la WWDC 2016.

Pour faire évoluer le système d’exploitation associé à sa montre connectée, la firme s’est appuyée sur des interfaces dont les utilisateurs de ses autres produits sont familiers.

Elle a également décidé de l’ouvrir davantage aux développeurs, qui vont pouvoir, entre autres, exploiter le haut-parleur intégré ou implémenter Apple Pay dans leurs applications.

Concernant le centre de contrôle, il permet, comme sur iPhone et iPad, d’accéder à des raccourcis de type activation du Wi-Fi et de Bluetooth. L’accès se fait en glissant depuis le bas de l’écran.

Le dock, lui, se lance grâce au bouton latéral (qui n’affiche donc plus le menu des contacts). On y trouve les applications préférées et celles récemment utilisées. Ainsi que quelques informations disponibles sans avoir à ouvrir ces applications.

Santé !

watchOS 3, c’est aussi un travail d’ensemble sur les performances. Plusieurs techniques sont mises en œuvre à ces fins, dont la possibilité, pour une application native ou tierce, d’aller chercher des données en arrière-plan.

Le bouton latéral sert aussi à passer un appel d’urgence, par Wi-Fi ou bien en cellulaire, avec l’iPhone comme passerelle. La démonstration a été faite sur le 911 aux États-Unis, mais Apple assure que sa montre composera le bon numéro en fonction du pays.

Une fois la communication terminée, un message est envoyé aux personnes à contacter en cas d’urgence, avec des informations de géolocalisation. Une jonction s’établit aussi avec l’application Health et toutes celles qui exploitent HealthKit, pour faire remonter des données médicales.

L’écosystème santé-fitness de l’Apple Watch évolue avec une deuxième app native : Breathe, qui incite à faire des pauses pour effectuer de brefs exercices de respiration profonde.

Les mesures sont par ailleurs ajustés pour interpréter les mouvements des utilisateurs en fauteuil roulant, avec une interface adaptée, notamment au niveau des consignes (« Roulez ! » à la place « Levez-vous ! », entre autres).

Évoquée depuis la première version de watchOS, la reconnaissance d’écriture arrive elle aussi, comme sur Android Wear 2.0.

Nécessitant au minimum un iPhone 5 avec iOS 8.2, watchOS 3 est accessible depuis ce lundi aux développeurs. La disponibilité générale est prévue pour cet automne.

Crédit photo : Anna Hoychuk – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur