Wavecom confirme qu’il repousse l’offre de Gemalto

Cloud

Le fournisseur français de solutions de communication sans fil estime que l’offre du spécialiste des cartes à puce est “clairement insuffisante”.

Le rapprochement entre Gemalto et Wavecom ne surviendra pas dans la semaine du salon professionnel Cartes & Identification 2008 (du 4 au 6 novembre, parc des expositions Paris-Nord Villepinte). Le 31 octobre, le conseil d’administration de Wavecom a clairement repoussé l’offre de rachat de Gemalto.

Le fournisseur français de solutions de communication sans fil, qui met en avant son savoir-faire Machine-to-Machine acquis via sa filiale Anyware Technologies, refuse les avances du groupe franco-américain spécialisé dans la fabrication de cartes à puces et la sécurité numérique. Le 6 octobre, Gemalto avait lancé une OPA, valorisant Wavecom environ 110 millions d’euros.

Comment Wavecom justifie-t-il ce refus ? En premier lieu, la direction du groupe en proie à une OPA estime dans un communiqué de presse que l’offre de l’acquéreur est “clairement insuffisante” et désavantagerait les actionnaires et les employés.

L’offre de Gemalto est présentée comme “hautement opportuniste” sur fond de crise économique et de troubles sur les marchés financiers. L’acquéreur potentiel n’a pas précisé ce qu’il comptait faire après avoir reçu une fin de non-recevoir de la part de Wavecom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur