Web 2.0 : Digg change son système de classement

Mobilité

Le moteur de recherche modifie l’algorithme de classement des actualités sur sa page d’accueil. Ce qui provoque l’ire de certains membres.

Kevin Rose en personne, le co-fondateur de Digg, a pris sa plus belle plume le 23 janvier 2008 pour l’annoncer sur le weblog de Digg: le moteur américain de recherche collaborative d’actualités a modifié son algorithme de classement des résultats. Objectif : “donner à chaque utilisateur une chance équitable de voir les actualités qu’il soumet arriver jusqu’à la page d’accueil” et faire en sorte que les contenus les plus populaires soient sélectionnés par un groupe aussi diversifié de ‘diggers’ que possible.

Concrètement, tandis qu’une dizaine de “Diggs” – ou votes – en faveur d’une actualité suffisaient jusqu’à présent pour la faire remonter sur la page d’accueil, et lui garantir ainsi la chance d’être sélectionnée par un nombre encore plus important d’utilisateurs, l’algorithme tend désormais à prendre en compte le “pédigrée” des membres qui ont voté.

Selon certains aficionados de Digg qui ont immédiatement levé leurs boucliers, le nouvel algorithme privilégie en fait les votes des nouveaux membres au détriment des vétérans.

“Il est temps de s’aventurer vers d’autres territoires”

Plusieurs d’entre eux se sont organisés pour dénoncer cette nouvelle méthode de tri des actualités soumises, dont ils estiment qu’elle peut facilement être contournée (en ouvrant une multitude de comptes, par exemple). Ils reprochent par ailleurs à Digg d’avoir dernièrement banni quelques membres historiques sans en expliquer les raisons.

Le 24 janvier, quatre utilisateurs ont lancé un appel au boycott sur le site The Drill Down (l’un d’entre eux, Muhammad Saleem, vient de se rétracter, considérant que Digg a depuis réparé ses “fautes”).

“Nous, soussignés (placez vos commentaires pour être associés) sommes prêts à aller chercher d’autres sites de ‘social bookmarks’ que Digg. Nous allons arrêter de soumettre des actualités sur Digg. Il existe de nombreuses alternatives – et il est maintenant temps de s’aventurer versde nouveaux territoires”, préviennent-ils en introduction du texte de la pétition. Regrettant ensuite que “les règles du jeu n’ont jamais été sous le contrôle de la communauté” des ‘diggers’.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur