Web 2.0 : Microsoft sort une bêta publique de Popfly

Cloud

L’éditeur profite du Web 2.0 Summit à San Francisco pour lancer en fanfare Popfly, un outil de création de “mash-ups” pour les néophytes.

Lancé en version alpha sur invitation début juin, le service en ligne Popfly est désormais accessible à tous. Enfin au plus grand nombre puisque pour utiliser la première bêta publique, il faut au préalable s’enregistrer (avec un compte Windows Live ID ou Passport) et surtout installer la nouvelle extension multimédia Silverlight (considérée comme la grande rivale à venir du plug-in Flash d’Adobe). Une fois ces deux étapes franchies, Popfly offre un environnement de développement d’applications composites à la portée des néophytes, qui ne nécessite aucune écriture de code ou programmation.

Présenté par Steve Ballmer en personne au Web 2.0 Summit de San Francisco, Popfly offre à tout un chacun la possibilité de composer les “mash-ups” qui caractérisent le Web 2.0 et de les partager avec la communauté des “popflyers” (dans le “Popfly Space”). Un exemple : une carte du trafic routier de la ville de Seattle a été développée, associant des données cartographiques de Virtual Earth à des informations routières.

A noter que les “Gadgets” ou applications composites ainsi crées peuvent dès à présent être intégrés au réseau social Facebook ou au système d’exploitation Vista.

Silverlight en tâche de fond

Utile au fonctionnement de ce service, le plug-in Silverlight permet au navigateur – quel qu’il soit – de supporter de nouveaux formats multimédia (images, sons et vidéos), ainsi que des applications interactives riches (RIA pour “rich interactive applications”).

Avec Popfly, Microsoft espère donc bien entendu populariser les usages de Silverlight et “booster” son adoption. Et détrôner un jour le format Flash ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur