Web 2.0 : Morgan Stanley prédit une belle époque sauf récession globale

Mobilité

Contexte IT favorable, innovation accrue, guerre de plates-formes… la banque d’investissement a fait un exposé intéressant lors du Web 2.0 Summit.

Un cadre idéal avec néanmoins un paramètre qui assombrit le tableau : la récession est considérée comme un risque potentiel très sérieux (“very potentiel serious challenge”) car la crise des subprimes*, en lien avec le marché du crédit immobilier aux Etats-Unis, ne doit pas être sous-estimée.

Tel est le tableau dressé par les experts IT de la branche Research de la banque d’investissement américaine à l’occasion d’une présentation* lors du Web 2.0 Summit qui s’est tenu la semaine dernière.

La mobillité à l’honneur

Morgan Stanley Research s’appuie sur quelques éléments contextuels fournies par des constructeurs : ainsi, Cisco prédit pour la première fois en 2008 que le trafic IP lié au grand public va dépasser celui orienté entreprises compte de la pénétration du haut débit dans les foyers et la consommation de services nécessitant une forte bande passante comme la vidéo haute définition.

Les experts IT soulignent également l’essor des solutions mobiles ou nomades en citant en vrac l’iPhone d’Apple, Skype, Amazon Kindle (l’e-book d’Amazon), le projet Gphone de Google… Un rythme effréné de nouveaux produits sur fond de développement des réseaux Internet haut débit mobile : 10% des 3,2 milliards d’abonnés mobiles dans le monde auraient accès à la 3G (le taux passeraient à 21% en 2009 selon iSuppli).

Les technologies de virtualisation, symbolisées par le prestataire VMWare (groupe EMC), montre que les centres de données, un point névralgique pour tous les développements IT, font l’objet d’une attention particulière en vue d’optimiser leurs performances (duplication de données, informatique léger… .). Même si Morgan Stanley Research met moins l’accent que l’institut Gartner sur l’aspect “green IT”.

La branche Etudes de la banque d’investissement perçoit des pôles de compétence IT se dessinant en fonction des pays : ainsi, le Royaume-Uni est très fort pour la publicité en ligne, l’Allemagne se distingue pour son dynamisme dans le e-commerce, le phénomène social networking est perceptible au Brésil et en Corée du Sud, le Japon est une référence en matière de paiement sur mobile tandis que les Philippines se sont fait remarquer en accentuant les micro-transactions par SMS.

Relance de la guerre des plates-formes

Sur quels fondements s’appuie le Web 2.0 ? Selon Morgan Stanley Research a repéré les capacités de personnalisation des services et de ciblage publicitaire. Pionnier du Net dans l’âme, Amazon a toujours su garder une expertise dans la personnalisation des offres. Dans un contexte de développement de l’interactivité éditeurs-lecteurs-consommateurs, il n’est pas non plus étonnant que la notion de publicité comportementale reprenne de la vigueur.

Du coup, les géants du secteur relancent l’offensive. Google, Yahoo et Microsoft s’affrontent sur le terrain de la publicité tandis qu’Amazon, eBay et Wal Mart redoublent d’effort. Sur le volet des “réseaux sociaux”, difficile d’éluder le duel Facebook-MySpace mais aussi Yahoo vs le service Orkut de Google.

La concurrence traditionnelle doit prendre en compte les acteurs émergents qui rivalisent d’ingéniosité : Slide.com (diffusion de diapositives et slides en ligne, Digg.com (moteur d’actualité), Joost (logiciel de vidéo à la demande)… Aux Etats-Unis, Morgan Stanley Research estime que l’une des grandes inspirations IT actuel tourne autour des médias à la demande avec des acteurs comme eNom, eHow, Expert Village, Golf Link ou Trails.com qui permettent aux internautes de créer, distribuer et monétiser des contenus.

Dans une tentative de synthétiser le développement “Software as a services” (SaaS), la banque d’investissement a présenté un slide en prenant quelques champions dans une quinzaine de domaines.

Acquisition clients Google Ads
e-Commerce Amazon, eBay, Blue Nile, Zapos, CafePress, HomeAway, OpenTable, Smarter.com, Zillow
Paiement PayPal, Bill Me Later
VoIP Skype
Gestion client Sakesforce.com, Rightnow
Communauté (Life management) MySpace, Facebook, Hi5, Bebo, Orkut, Skyrock, Cyworld
Gestion de l’information Wikipedia, Endeca
Gestion de contenus iTunes, My Yahoo, iGoogle, Veoh, YouTube…
Distribution de contenus Adobe
Ressources humaines Taleo, Kanexa, Success Factors, WorkDay
Gestion des ressources NetSuite, Intuit
Analyses Web Moniture, Visual Sciences, WebTrends, CoreMetrics
Marketing-Merchandising DemandTec, Aprimo

Source : extrait de la présentation Morgan Stanley Research pour le Web 2.0 Summit, octobre 2007

Un cadre idéal avec néanmoins un paramètre qui assombrit le tableau : la récession est considérée comme un risque potentiel très sérieux (“very potentiel serious challenge”) car la crise des subprimes*, en lien avec le marché du crédit immobilier aux Etats-Unis, ne doit pas être sous-estimée.

Tel est le tableau dressé par les experts IT de la branche Research de la banque d’investissement américaine à l’occasion d’une présentation* lors du Web 2.0 Summit qui s’est tenu la semaine dernière.

La mobillité à l’honneur

Morgan Stanley Research s’appuie sur quelques éléments contextuels fournies par des constructeurs : ainsi, Cisco prédit pour la première fois en 2008 que le trafic IP lié au grand public va dépasser celui orienté entreprises compte de la pénétration du haut débit dans les foyers et la consommation de services nécessitant une forte bande passante comme la vidéo haute définition.

Les experts IT soulignent également l’essor des solutions mobiles ou nomades en citant en vrac l’iPhone d’Apple, Skype, Amazon Kindle (l’e-book d’Amazon), le projet Gphone de Google… Un rythme effréné de nouveaux produits sur fond de développement des réseaux Internet haut débit mobile : 10% des 3,2 milliards d’abonnés mobiles dans le monde auraient accès à la 3G (le taux passeraient à 21% en 2009 selon iSuppli).

Les technologies de virtualisation, symbolisées par le prestataire VMWare (groupe EMC), montre que les centres de données, un point névralgique pour tous les développements IT, font l’objet d’une attention particulière en vue d’optimiser leurs performances (duplication de données, informatique léger… .). Même si Morgan Stanley Research met moins l’accent que l’institut Gartner sur l’aspect “green IT”.

La branche Etudes de la banque d’investissement perçoit des pôles de compétence IT se dessinant en fonction des pays : ainsi, le Royaume-Uni est très fort pour la publicité en ligne, l’Allemagne se distingue pour son dynamisme dans le e-commerce, le phénomène social networking est perceptible au Brésil et en Corée du Sud, le Japon est une référence en matière de paiement sur mobile tandis que les Philippines se sont fait remarquer en accentuant les micro-transactions par SMS.

Relance de la guerre des plates-formes

Sur quels fondements s’appuie le Web 2.0 ? Selon Morgan Stanley Research a repéré les capacités de personnalisation des services et de ciblage publicitaire. Pionnier du Net dans l’âme, Amazon a toujours su garder une expertise dans la personnalisation des offres. Dans un contexte de développement de l’interactivité éditeurs-lecteurs-consommateurs, il n’est pas non plus étonnant que la notion de publicité comportementale reprenne de la vigueur.

Du coup, les géants du secteur relancent l’offensive. Google, Yahoo et Microsoft s’affrontent sur le terrain de la publicité tandis qu’Amazon, eBay et Wal Mart redoublent d’effort. Sur le volet des “réseaux sociaux”, difficile d’éluder le duel Facebook-MySpace mais aussi Yahoo vs le service Orkut de Google.

La concurrence traditionnelle doit prendre en compte les acteurs émergents qui rivalisent d’ingéniosité : Slide.com (diffusion de diapositives et slides en ligne, Digg.com (moteur d’actualité), Joost (logiciel de vidéo à la demande)… Aux Etats-Unis, Morgan Stanley Research estime que l’une des grandes inspirations IT actuel tourne autour des médias à la demande avec des acteurs comme eNom, eHow, Expert Village, Golf Link ou Trails.com qui permettent aux internautes de créer, distribuer et monétiser des contenus.

Dans une tentative de synthétiser le développement “Software as a services” (SaaS), la banque d’investissement a présenté un slide en prenant quelques champions dans une quinzaine de domaines.

Acquisition clients Google Ads
e-Commerce Amazon, eBay, Blue Nile, Zapos, CafePress, HomeAway, OpenTable, Smarter.com, Zillow
Paiement PayPal, Bill Me Later
VoIP Skype
Gestion client Sakesforce.com, Rightnow
Communauté (Life management) MySpace, Facebook, Hi5, Bebo, Orkut, Skyrock, Cyworld
Gestion de l’information Wikipedia, Endeca
Gestion de contenus iTunes, My Yahoo, iGoogle, Veoh, YouTube…
Distribution de contenus Adobe
Ressources humaines Taleo, Kanexa, Success Factors, WorkDay
Gestion des ressources NetSuite, Intuit
Analyses Web Moniture, Visual Sciences, WebTrends, CoreMetrics
Marketing-Merchandising DemandTec, Aprimo

Source : extrait de la présentation Morgan Stanley Research pour le Web 2.0 Summit, octobre 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur