Web 2.0 : Netvibes conforté dans son déploiement

Mobilité

Le service de page d’accueil personnalisable lève 12 millions d’euros. Il
compte poursuivre son expansion internationale.

La jeune pousse franco-anglaise Netvibes, qui propose un service d’agrégateur de contenus en ligne sur des pages d’accueil personnalisables, vient de lever 12 millions d’euros, après un premier tour d’amorçage en mars dernier (voir édition du 23 mars 2006). Les investisseurs sont Index Ventures, fonds européen très impliqué dans les projets Internet comme Photoways, MySQL, Last.fm ou encore Betfair, et ACCEL, fonds américain qui a investi dans Facebook, Kayak, Real.com ou ComScore.

“Index venture et ACCEL ont aimé notre vision d’un outil qui démocratise le Web 2.0 et qui simplifie l’ensemble des taches quotidiennes de l’Internet.“, souligne Tariq Karim, fondateur de Netvibes, contacté par Vnunet.fr. La start-up compte actuellement un effectif de 15 personnes, basé à Paris et à Londres.”Nous comptons doubler nos effectifs et ouvrir un bureau aux Etats-Unis et en Asie avant la fin de l’année.“, ajoute Tariq Krim.

Sur son blog, Kelblog.com, Pierre Chappaz, fondateur de Kelkoo qui pilote le service Wikio (moteur d’actualité) et qui a récemment rejoint Netvibes au poste de PDG, explique que les fonds levés serviront en priorité au recrutement de nouveaux collaborateurs, essentiellement des développeurs. L’objectif est également d’étendre les partenariats ainsi que de renforcer des infrastructures techniques pour améliorer le service.

Netvibes, créé il y a moins d’un an, compte plus de 5 millions d’utilisateurs dans le monde. La concurrence ne manque pas chez les géants du web sur les pages d’accueil personnalisables : My Yahoo, Google IG ou encore Live.com de Microsoft. Mais c’est avec Webwag que Netvibes est en concurrence directe. Webwag a été fondé par Franck Poisson, ex-directeur de Google France (voir édition du 7 juillet 2006). Avec cette nouvelle levée de fonds, Netvibes compte asseoir sa position sur le marché : “Nous allons essentiellement renforcer nos positons dans les cent pays ou Netvibes est utilisé.“, conclut Tariq Krim.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur