Web 2.0 : Wikio entrouvre ses portes

Mobilité

Le moteur de recherche nouvelle génération arrive en mode bêta. Son sens de l’interactivité est aiguisé et les sources d’information abondent.

Annoncé dans le courant du mois de février, Wikio vient d’ouvrir ses portes en version bêta. Depuis dimanche soir, 5 000 bêta testeurs peuvent découvrir l’interface graphique et les nouvelles fonctionnalités de ce nouvel outil de recherche d’actualité qui a été développé sous la houlette de Pierre Chappaz, l’un des fondateurs de Kelkoo (voir interview du 9 février 2006).

D’emblée, la baseline “Le média, c’est vous” rappelle l’originalité du nouveau service en ligne qui repose sur l’interactivité avec les utilisateurs. Non seulement Wikio propose une agrégation de 10 000 sources d’informations (sites d’informations, blogs?) mais il permet également aux visiteurs d’apporter leurs propres contributions. L’interface graphique, qui jongle entre le gris clair et le blanc, est sobre mais on risque de s’égarer au départ compte tenu des multiples entrées et fonctionnalités.

Choix multiples des entrées

Les fils de news peuvent être classés par pertinence, date et popularité. Il est également possible de consulter les informations par thématiques. Wikio en a dégagé 14 en tout (Culture, Economie, Finance, Loisirs, Sport pour ne citer qu’eux) mais c’est la catégorisation est déjà plus affinée que son concurrent Google News qui n’en propose que 7.

L’une des principales nouvelles fonctions est le recours à l’affichage de tags permettant de mettre en valeur les mots-clés phares de l’information. Tendance Web 2.0 oblige, il est possible de consulter les éléments sélectionnés à travers des fils RSS. Solution ultime de recherche : un moteur a été intégré dans l’interface. Wikio a retenu la solution Intuition de l’éditeur français Sinequa (voir édition du 28 mars 2006). La fonction Wikio Live (actuellement inactive) servira de téléscripteur qui affichera en temps réel toutes les informations qui tombent.

Le lecteur devient producteur

Pour chaque information postée, on retrouve le titre et un chapeau, le nom du support d’origine, la date et l’heure de publication. Mais aucune photo n’apparaît sur l’interface de Wikio en guise d’illustration de l’actualité. L’internaute se voit proposer une option “vote” qui permet de faire remonter des informations qu’il juge digne d’intérêt. Une animation live qu’une service américain comme Digg a déjà popularisé. Toujours au nom de l’interactivité, l’internaute est invité à apporter ses propres commentaires sur l’actualité.

Wikio a en fait son cheval de bataille : le lecteur de news peut devenir producteur à son tour. Le moteur propose aux membres de sa communauté de publier des informations via une interface simplifiée à l’allure d’un outil de blog comme TypePad.

En l’état actuel, Wikio ne communique pas encore sur une date d’inauguration officielle. “L’ouverture de la bêta grand public est prévue d’ici un mois environ…le temps d’intégrer les remarques des bêta- testeurs et d’éliminer les bugs”, précise Pierre Chappaz.

Par le biais des mentions légales, on apprend que Wikio est une société de droit luxembourgeois avec une filiale française. Le site est hébergé chez Altitude Télécom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur