Web conférence : une start-up propose à Cisco de racheter WebEx pour un dollar

Cloud

La start-up SalesCrunch propose à Cisco de lui racheter sa solution de collaboration en ligne WebEx pour 1 dollars et 15% des parts de la jeune pousse. Cisco avait racheté WebEx en 2007 pour près de 3 milliards de dollars…

Cisco a racheté la solution de conférence en ligne WebEx pour 2,9 milliards de dollars (2,1 milliards d’euros) en 2007.

La start-up SalesCrunch lui a proposé de lui racheter cette division…pour 1 dollar. Cisco était également convié à prendre 15% de participation dans la jeune pousse.

Il faut avoir un certain culot pour oser se frotter au P-DG John Chambers.

SalesCrunch a été créé il y a tout juste deux ans, mais son P-DG Sean Black assure pouvoir faire mieux que la solution de Cisco, car ses technologies ne sont pas tributaires des architectures héritées.

La start-up américaine compte Accel Partners, First Round Capital, NextView Ventures et AOL parmi ses investisseurs.

Sa solution, disponible en mode cloud (le navigateur suffit), propose des services de collaboration et communication en ligne, des outils d’analyses, de vente, de formation, et s’intègre facilement aux solutions tierces comme Salesforce.com ou LinkedIn.

Dans un communiqué, Sean Black assure être moins cher et plus efficace que les solutions de “réunions en ligne” historiques :

Nous proposons une plate-forme technologique très supérieure – optimisée pour les ventes et l’efficacité des réunions – pour une fraction du prix que peut proposer WebEx et ses concurrents qui ont des coûts massifs dus à leurs infrastructures dépassées.”

Il propose donc d’en débarrasser Cisco, pour éviter au projet de subir le même sort que les caméras Flip Video, dont la commercialisation a été stoppée net en 2011.

Selon son projet, Sean Black se débarrasserait des technologies de WebEx, mais en récupérerait la base de clients et les talents d’ingénierie.

Il explique vouloir faire migrer tous les clients de WebEx vers sa solution en 12 mois.

Mais la division Collaboration de Cisco – dont WebEx est une partie importante – a généré plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2011 rappelle TechWeek Europe UK.

Pas sûr donc que 15%  de participation dans une start-up suffisent à convaincre l’équipementier réseaux de vendre cette activité toujours considérée comme stratégique, malgré les grosses restructurations de 2011.

Mais le conseil d’administration de Cisco devrait en discuter, explique le fondateur de SalesCrunch à Business Insider.

C’est la deuxième proposition que fait la start-up pour s’emparer de WebEx. La première offre, soumise il y a six mois, avait déjà été rejetée.

Au moins, ce coup d’éclat assure une publicité décalée…

 

Logo : © Andres-Rodriguez-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur