Weblogs : Eurest déploie sa solution à grande échelle

Mobilité

Après une première phase de tests concluante, la société de restauration collective Eurest a décidé de déployer au niveau du groupe un système de communication interne basé sur les weblogs.

Avec son projet pilote commencé en septembre 2003 et baptisé Dia-Log, Eurest est une des premières entreprises, en France, à avoir fait le pari d’utiliser un système de weblogs comme outil de communication interne. Mise en place à l’initiative d’Andrew Paterson, administrateur des ventes, cette solution a tout d’abord fait l’objet d’une phase de tests portant sur une centaine de membres des équipes commerciales. Suite au succès de cette expérience, le concept devrait être prochainement étendu à l’ensemble des DSI, puis aux cadres supérieurs du groupe.

L’entreprise étant habituée à une communication essentiellement descendante, c’est-à-dire des responsables de services vers les employés, les contributions se sont dans un premier temps faites selon ce schéma, même si la proportion tend à s’équilibrer depuis. “Au-delà des weblogs, c’est une conception différente du rôle de manager que j’ai essayé de promouvoir, plus basée sur le travail collaboratif et le partage des informations”, explique Andrew Paterson.

Des réticences face à l’inconnu

Les changements d’attitudes induits par la présence de ces weblogs se sont fait sentir à d’autres niveaux de l’entreprise. Eurest France ayant retenu la version ASP de l’application TypePad (les contenus sont donc hébergés par l’éditeur SixApart), ce projet a notamment dès le début perturbé les services IT, habitués à détenir les clés des différents outils techniques. Le service de la communication s’est également ému de ne plus contrôler l’information circulant en interne, même si le responsable du projet est en mesure de modérer les textes publiés. Des réticences qui ont progressivement disparu après quelques mois de fonctionnement du système.

Un autre niveau de contrôle des publications a été établi en utilisant le système de hiérarchie des auteurs disponible dans TypePad : ainsi, un auteur “Junior” ne pourra pas publier directement mais devra faire valider son texte, généralement par son supérieur hiérarchique qui dispose, lui, du plein statut d’auteur. Preuve que, même avec l’apparition de nouveaux outils, il est encore difficile de sortir des schémas habituels de la communication. “Nous avons responsabilisé toute la chaîne avec ce système de tuteur ; mais un auteur junior, après avoir fait ses preuves, peut tout à fait passer à l’échelon supérieur”, précise Andrew Paterson.

Une valeur ajoutée pour l’entreprise

Pour le moment, il reste difficile d’évaluer les avantages des weblogs en termes de productivité de l’entreprise. Dans le cas d’Eurest, ils constituent un outil de communication interne facile d’accès, permettant notamment de travailler de manière collaborative sur certains projets ou encore de mesurer la satisfaction des employés. Leur utilité peut cependant aller également au-delà des murs de l’entreprise. Par exemple en ouvrant certains espaces aux partenaires et clients afin d’optimiser les échanges. Une solution qui interdit la diffusion d’informations confidentielles, les weblogs ne fournissant qu’un niveau de sécurité par mot de passe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur