WebMethods proclame la fin de l’ère de l’intégration propriétaire

Cloud

Le leader de l’intégration applicative propriétaire ou EAI se rallie à son tour aux standards. L’évolution de son offre s’opérera par le truchement d’acquisitions.

Au tour de WebMethods, un des acteurs historiques de l’EAI (enterprise application integration) et probablement le leader de ce marché, de se rallier aux standards pour traiter les problèmes relatifs à l’intégration applicative. Cette inflexion stratégique de WebMethods a été proclamée à l’occasion de l’annonce de trois acquisitions : deux start-up (The Mind Electric, qui oeuvre dans le domaine des services Web, et Dante Group, spécialiste de l’analyse des données) et le portail d’entreprise du spécialiste de la sécurité Netegrity. Plus précisément, The Mind Electric apporte à WebMethods deux produits. Le premier est une plate-forme permettant d’interconnecter des applications développées soit pour l’environnement J2EE, soit pour l’environnement ?Net de Microsoft et toute application dotée d’une interface basée sur les standards des services Web. L’autre produit est un outil de développement. Ils seront renommés respectivement WebMethods Fabric et WebMethods Glue. De son côté, Dante Group est éditeur d’un outil relevant d’un domaine applicatif appelé BAM (business activity monitoring ou supervision des activités métiers). Comme leur dénomination l’indique, les outils de BAM permettent de suivre l’exécution de processus métiers, en collectant des informations techniques relatives à ces processus et en en donnant une vision synthétique dans un tableau de bord.

Quand des start-up montrent la voie

Commentant ces acquisitions, le patron de WebMethods, Phillip Merrick, a annoncé “la fin de l’ère de l’intégration propriétaire”. Ce changement de paradigme s’opère, selon lui, à la demande de ses clients qui désormais veulent “disposer d’une infrastructure basée sur des standards”. Rappelons que l’adoption des standards, en particulier ceux des services Web, par des spécialistes de l’intégration propriétaire n’est pas chose nouvelle. Déjà Tibco (voir édition du 25 mars 2003) ou Seebeyond (voir édition du 18 mars 2003) avaient opéré un tel revirement stratégique. L’idée de tirer parti de ces nouveaux standards dans le but de résoudre des problèmes d’intégration applicative a d’abord été défendue par des start-up tels Sonic Software, Cape Clear ou encore Iona Technologies, spécialiste de la technologie CORBA (voir édition du 18 avril 2003). C’est sous la pression de ces nouveaux challengers – dont les produits également appelés ESB (enterprise service bus) sont moins chers que les plates-formes EAI propriétaires – que les éditeurs de ces dernières ont franchi le pas. Le mouvement gagne désormais les éditeurs les mieux établis tels IBM (voir édition du 22 septembre 2003) ou maintenant WebMethods.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur