WebOS : HP confie la patate chaude à sa filiale GRAM

Mobilité

HP scinde ses activités de développement de WebOS, qui ne sont plus du ressort de la maison mère, mais de la nouvelle filiale GRAM. Avec le concours de la communauté open source, Open WebOS 1.0 est toujours prévu pour la rentrée.

Tiraillé entre la déchéance et la survie de WebOS, HP en poursuit le développement en interne, mais délègue la tâche à une nouvelle filiale.

Le système d’exploitation hérité du rachat de Palm (1,2 milliard de dollars en juillet 2010) devrait progressivement adopter l’appellation GRAM, du nom de cette spin-off qui réunira plusieurs centaines de salariés.

Dans un memorandum que s’est procuré Cnet, HP évoque une relance à long terme et invite son personnel à poser les premiers jalons du projet jusqu’auprès du grand public.

Nous ne nous considérons plus simplement comme un constructeur grand public. Nous nous concentrons plus que jamais sur le logiciel, l’expérience utilisateur, le cloud, les partenariats et la diffusion de notre marque“, résume le groupe high-tech de Palo Alto.

Et d’ajouter : “Jouons les incubateurs. Laissons le temps à GRAM de prendre racine et soyons les premiers vecteurs de démocratisation de la marque.

Avec le concours de la communauté open source, HP tient-il là le système d’exploitation artisanal par excellence ? Rien n’est moins sûr, tant le chemin semble long au regard de l’existence tumultueuse de WebOS.

Un temps vanté auprès du consommateur comme le concurrent un temps désigné d’Apple iOS et Google Android, cet environnement loué à répétition pour son caractère intuitif n’est pas parvenu à trouver son public.

Premier dénouement en août 2011, à l’heure où HP coupait court à la commercialisation de tous les terminaux WebOS, à savoir le Pre3 et le Veer (smartphones) ainsi que la tablette TouchPad.

Début décembre, Meg Whitman, récemment investie au poste de P-DG en remplacement de Leo Apotheker, avait privilégié la voie de l’open source pour poursuivre l’aventure.

Le navigateur Isis, le gestionnaire de bureau Luna, le framework ENYO, les extensions USB et EGL… tour à tout, les différentes composantes de WebOS ont franchi le Rubicon de l’open source, sous le régime de la licence Apache 2.0.

Moyennant un recentrage sur le noyau Linux et le coeur JavaScript, Open WebOS 1.0 est toujours prévu pour la rentrée, sur une feuille de route qui fait toutefois la part belle à Windows 8. C’est en effet grâce à Microsoft que HP pourrait renouer avec le monde des tablettes numériques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur