WeChat Pay rejoint Alipay dans la stratégie de BNP Paribas

E-paiementMarketingMobilité
galeries-lafayette-wechat-pay

Partenaire d’Alipay pour son développement en Europe, BNP Paribas accompagne aussi le concurrent WeChat Pay, avec un premier point d’ancrage aux Galeries Lafayette.

Pour accompagner l’expérience d’achat des touristes chinois en Europe, BNP Paribas joue sur plusieurs tableaux.

Le groupe bancaire avait officiellement rejoint, l’an dernier, le cercle des partenaires d’Ant Financial, filiale d’Alibaba qui exploite le porte-monnaie électronique Alipay*, pour lequel elle revendique 450 millions d’utilisateurs actifs.

Le voilà associé à un autre poids lourd venu de Chine : Tencent, qui déclare avoir réuni 600 millions d’utilisateurs avec l’outil de paiement intégré à sa messagerie instantanée WeChat.

Un premier point d’ancrage a été établi, fin septembre, dans deux magasins parisiens du groupe Galeries Lafayette : celui du boulevard Haussmann et le BHV Marais.

WeChat Pay y est pris en charge sur les terminaux de paiement (modèle PINpad VX 820) fournis par Verifone. Sa disponibilité s’ajoute, entre autres, à celle des cartes bancaires UnionPay.

Une mise en place dans d’autres boutiques du réseau français est prévue « dans les prochains mois », sans plus de précisions en l’état.

Une manne pérenne ?

Le groupe, qui exploite des marques comme Louis Pion, Guérin et BazarChic, accueille chaque année « plus de 15 millions de visiteurs internationaux ».

La clientèle chinoise représente environ un quart du chiffre d’affaires de son vaisseau amiral du boulevard Haussmann, mais la tendance se confirmera-t-elle sur le long terme ?

Pas évident, à en croire les éléments croisés cet été par le Financial Times.

D’un côté, une étude du cabinet Oliver Wyman, qui affirme que le shopping n’est plus la motivation principale que d’un tiers des touristes chinois. De l’autre, un sondage qu’Hotels.com a mené avec Ipsos et selon ces mêmes voyageurs consacrent une part de moins en moins grande de leur budget aux achats, préférant dépenser davantage dans les repas, les loisirs et l’hébergement.

Selon les chiffres communiqués par Pékin, 122 millions millions de Chinois ont voyagé à l’étranger en 2016, dont 82 % vers l’Asie.

En excluant Macao, Hong Kong et Taïwan, le taux passe à 63 % dans l’Observatoire virtuel du tourisme de la Commission européenne, qui affirme par ailleurs que l’Europe a accueilli 12 millions de Chinois en 2015.

* Ant Financial a signé, sur le marché européen, un deal avec Ingenico, qui a ouvert sa technologie de paiement de proximité Axis pour permettre la prise en charge d’Alipay sur les TPE fournis aux commerçants. Verifone l’accompagne aussi, aux États-Unis, par exemple sur le paiement des courses en taxi.

Crédit photo : groupe Galeries Lafayette


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur