Weibo : bon accueil en Bourse pour le Twitter chinois qui aurait pu lever plus

BourseEntreprise
weibo-introduction-bourse-nasdaq

La cotation de Weibo a démarré au Nasdaq hier avec un prix bas de l’action. Le Twitter chinois a levé 286 millions de dollars. Il aurait pu faire mieux.

L’Internet “made in China” vise la Bourse américaine. En attendant la méga-introduction d’Alibaba, scrutons les premiers pas de Weibo, que l’on présente comme le Twitter chinois. Après son lancement qui remonte à 2009, le service Internet revendique 600 millions d’utilisateurs mais il n’est pas encore rentable.

Notons au passage qu’il existe des jonctions capitalistiques dans la fine fleur de l’Internet en Chine : Alibaba prend du galon progressivement dans l’actionnariat de Weibo.  En 2013, le géant de l’Internet chinois détenait 19 % du capital de Weibo après avoir injecté 586 millions de dollars. Désormais, avec Weibo ancré dans l’ère post-IPO, Alibaba possède plus de 30% du capital. Mais un autre groupe Internet chinois reste majoritaire : Sina (la maison-mère Sina et la filiale Weibo partagent le même patron : Charles Chao).

La première cotation de Weibo au Nasdaq est intervenue hier (17 avril) sur le Nasdaq avec un prix de négociation en bas de fourchette (17 dollars). La société Internet chinoise était valorisée 3,46 milliards de dollars avec ce prix initial. L’action a bondi de 19 % pour finir à 20,24 dollars en fin de séance, ce qui a fait grimper la capitalisation boursière de la société à un peu plus de 4 milliards de dollars.

L’IPO de Weibo a permis de lever 286 millions de dollars mais c’est en dessous de l’objectif escompté (340 millions de dollars).

Quiz : Connaissez-vous le Web chinois ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur