Wengo lance le service de visioconférence WengoMeeting

Mobilité

Après WengoPhone et WengoVisio, voici WengoMeeting. La place de marché de
personne à personne Wengo.com prend forme.

Lundi prochain (le 19 février), Wengo lancera WengoMeeting, un nouveau service de mise en relation. WengoMeeting est une solution de visioconférence qui permet de mettre en relation jusqu’à cinq internautes simultanément. Réunions, conférences ou cours à plusieurs seront les principales application visées par le service. Lequel est d’ores et déjà disponible en version bêta.

La solution se distingue à la fois par sa simplicité d’usage et sa mise en oeuvre. Tout se fait en ligne. Après inscription (si besoin), une interface des plus simples permet de fixer le jour et l’heure du rendez-vous. Lequel est alors envoyé par e-mail aux différents participants qui, à l’heure dite, n’ont plus qu’à cliquer sur un lien pour démarrer la réunion en ligne.

Côté plate-forme, WengoMeeting exploite les technologies web et le format Flash pour l’encodage des flux vidéo. Ce qui évite toute installation de plug in ou autre logiciel sur la machine de l’utilisateur. Un navigateur (Internet Explorer 6 ou 7, Firefox 1.5.x et 2.0, Safari…), une connexion haut débit et, indispensable, une solution webcam et casque audio, suffisent pour exploiter le service.

WengoMeeting s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie Wengo de déployer une place de marché de mise en relation de personne à personne. “Je considère que les outils de communication sur IP constituent la logistique sur Internet”, explique David Bitton, le directeur général. “Les technologies de voix sur IP sont tellement simple à utiliser qu’ils permettent de s’adresser au plus grand nombre.”

Audience à convertir en utilisateurs

Une stratégie qui prend forme sur Wengo.com (ex-Wdeal), la plate-forme qui permet à des experts de monétiser leurs connaissances auprès d’internautes avides de connaissances et autres conseils. Wengo.com s’appuie déjà sur les outils WengoPhone (téléphonie, chat, échange de fichier…) et WengoVision (widget de vidéoconférence à intégrer sur un blog et autre site web personnel). Et bientôt WengoMeeting.

Pour le moment WengoMeeting conserve son autonomie. “Cela nous permet de recruter à peu de frais une audience que nous chercherons à convertir en utilisateurs”, justifie le dirigeant. Wengo.com compte déjà 800 à 900 experts dans les domaines aussi variés que l’informatique, les cours de musique où les conseils juridiques. En mars 2007, WengoMeeting devrait rejoindre la plate-forme. “Il sera éventuellement possible d’augmenter le nombre de participants à une conférence en ligne”, avance David Bitton. Le modèle économique du service, basé sur une commission sous forme d’un pourcentage pris sur les transactions réalisées, permettra alors de financer la bande passante nécessaire à des services plus larges de visioconférence sur Internet. D’ici là, la filiale de Neuf Cegetel aura eu le temps nécessaire pour tester les usages et la montée en charge du service.

C’est également au printemps prochain que le widget WengoVisio connaîtra une mise à jour majeure avec l’intégration des fonctions de paiement en ligne… que l’utilisateur sera libre d’exploiter ou non. Aujourd’hui, 1,7 million de bloggeurs ambassadeurs utilisent WengoVision, essentiellement en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Etats-Unis. Avec le lancement véritable de la place de marché de personne à personne, “nous attendons beaucoup plus d’experts et encore plus d’acheteurs”, s’enthousiasme David Bitton.

De par sa nature commerciale à l’acte, le modèle économique permettra un élargissement de la bande passante nécessaire aux flux vidéo et limité aujo urd’hui à 100 Kbit/s par utilisateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur