WengoVisio propose la visiophonie facile aux bloggeurs

Mobilité

Le nouveau service de Wengo met en relation deux internautes par le biais
d’un service de visiophonie directement accessible sur leur blog.

Wengo vient de lancer un nouveau service : WengoVisio. Il s’agit d’un système destiné aux animateurs d’un site Web (bloggeurs comme webmaster de site personnels) qui permet aux lecteurs d’entrer en contact visuel avec l’auteur. Si les services de visiophonie existent depuis longtemps, la mise en relation à travers son propre site Web est relativement novatrice. D’autant que la solution ne nécessite aucun téléchargement de logiciel, d’installation quelconque ou d’abonnement à un service.

Le module vidéo exploite la technologie Flash et est donc compatible avec tous les navigateurs et plates-formes informatiques. A la manière de l’intégration d’une vidéo postée sur DailyMotion ou YouTube (par exemple), il suffit de copier-coller dans son blog les quelques lignes de code HTML que WengoVisio génère au moment de l’inscription de l’utilisateur. Le résultat est surprenant. Un module vidéo (un widget) s’affiche alors sur la page du site. Pour entrer en contact avec son animateur, il suffit de cliquer sur le bouton “téléphone” du module (après avoir éventuellement saisi un message textuel de présentation).

Si l’auteur du site est présent, son image apparaît en direct à l’écran, de manière fluide et dans une qualité correcte. La communication vocale s’effectue par ce même biais (à condition de disposer d’un micro et casque/haut-parleur et d’une connexion haut débit, faut-il encore le préciser?), indépendamment du WengoPhone, le service de téléphonie sur IP développé à l’origine par Wengo. Si l’internaute est lui aussi équipé d’une webcam, les deux correspondants peuvent alors se voir mutuellement.

L’objet de ce nouveau service est de “développer la mise en relation de talents aux quatre coins du monde”, confie Patrick Amiel, responsable marketing de Wengo. Le service – qui est gratuit – vient en toute logique s’articuler autour de Wengo.com, la place de marché de Wengo qui permet de vendre des prestations en ligne. Lancé sous la marque Wdeal, le service est aujourd’hui rebaptisé Wengo.com et constitue désormais le socle de développement stratégique de la filiale de Neuf Cegetel. “Le nom Wdeal avait des consonances trop mercantiles”, justifie Patrick Amiel, “nous préférons axer notre stratégie sur le développement d’une communauté d’usages et de talents.”

Observer les usages

WengoVisio est pour l’heure en phase bêta. Il s’enrichira de nouveaux outils qui permettront de développer de vrais services personnels en ligne : une solution de facturation et de paiement pour le service commercialisé, un calendrier (pour prendre des rendez-vous) et un module de messagerie en direct pour les conversations écrites et les échanges de contenus textuels.

D’autre part, la phase bêta permet également de tester le service. C’est pourquoi il est, pour le moment, limité aux 10 000 premiers inscrits. “Nous souhaitons vérifier la qualité de la plate-forme technique et observer les usages”, explique Patrick Amiel, “pour le moment, les communications durent entre une et deux minutes.” Discrètement lancé la semaine dernière, WengoVisio recense déjà 1 500 inscrits. “Nous avons été surpris par la réaction de la blogosphère”, avoue le responsable. Un succès qui ne pourra que profiter au service dans sa version commercialisable. WengoVisio devrait sortir de sa phase bêta fin janvier ou début février 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur