Western Digital ouvre ses serveurs de sauvegarde aux petites entreprises

CloudData-stockageEntrepriseStockage
western-digital-sauvegarde-reseau

Western Digital décline ses serveurs de sauvegarde au format desktop avec deux modèles sur base Intel Atom et Xeon, offrant jusqu’à 8 To d’espace de stockage et les technologies issues du rachat d’Arkeia.

Pour renforcer sa position sur un marché des TPE demandeur en solutions de stockage, Western Digital s’intéresse à la protection des actifs numériques et consolide en conséquence son offre de serveurs de sauvegarde réseau.

Deux modèles investissent le catalogue, délivrés sous la forme d’appliances physiques au format desktop, dotées de deux baies 3,5 pouces, d’un RAID matériel, de liens Ethernet et d’alimentations redondants… mais aussi des technologies logicielles héritées du rachat d’Arkeia.

Cette société américaine passée en janvier 2013 dans le giron de Western Digital développe notamment la suite Network Backup, compatible avec plus de 200 environnements de travail, sous Windows, Linux, AIX, BSD, HP-UX, Macintosh, Netware ou encore Solaris.

Son rôle : automatiser et centraliser la sauvegarde des données via des agents résidents destinés aux applications collaboratives (Exchange, SharePoint), aux bases de données critiques (Oracle, MySQL…), aux annuaires (Active Directory) et aux environnements virtualisés (Citrix, VMware, Microsoft).

Network Backup exploite également des algorithmes de chiffrement et des outils de ‘déduplication progressive’ qui accélèrent les opérations de transfert en compressant les fichiers, avec un traitement à blocs fixes ou variables.

Western Digital en équipe chacun de ses deux nouveaux serveurs dédiés.

Le premier, référencé DA1300 et annoncé à 2490 euros HT, est construit sur une base Intel Atom bicoeur, avec deux ports USB 3.0 et jusqu’à 8 To de capacité sur des disques durs série RED optimisés pour le stockage réseau.

Le second (DA2300) se rapproche de l’univers des serveurs avec son processeur Xeon, ses 6 ports USB 3.0 et ses options de stockage : soit des disques flash jusqu’à 128 Go, soit un maximum de 16 To sur des disques magnétiques série WD Se (interface SATA 3).

Tous deux disposent d’un affichage LCD et utilisent le même boîtier compact (20,6 x 16 x 22,4 cm) que les systèmes NAS conventionnels.

Ils complètent une offre qui comprenait déjà trois modèles en rack (RA4300, RA5300 et RA6300), orientés PME, avec des capacités de 24 à 48 To.

western-digital-sauvegarde-reseau

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : les périphériques de stockage, ça vous connaît ?

Crédit photos : Western Digital


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur