WhatsApp passe la barre du milliard d’utilisateurs actifs par jour

Apps mobilesMobilité
whatsapp-panne

WhatsApp annonce avoir passé le cap du milliard d’utilisateurs actifs quotidiennement. Et fournit d’autres statistiques qui donnent le tournis.

Le rythme de croissance de WhatsApp est soutenu si on considère qu’il y a un an, l’app de messagerie instantanée (propriété de Facebook) revendiquait 1 milliard d’utilisateurs actifs par mois et que ce nombre est désormais de 1 milliard par jour.

Le compteur avait atteint les 700 millions d’utilisateurs en janvier 2015, les 800 millions au mois d’avril et les 900 millions en septembre de la même année.

WhatsApp se félicite de cette étape importante franchie dans un billet de blog : « L’année dernière, nous avions partagé qu’un milliard de personnes partout dans le monde utilisaient WhatsApp chaque mois. Aujourd’hui, nous sommes ravis et fiers de partager qu’un milliard de personnes partout dans le monde utilisent WhatsApp chaque jour pour rester en contact avec leur famille et leurs amis. »

Ce n’est pas la seule donnée partagée par WhatsApp à donner le tournis. La société a annoncé que les utilisateurs de son app (disponible sur iOS et Android) envoyaient 55 milliards de messages par jour, 4,5 milliards de photos et 1 milliard de vidéos. Quant au nombre d’utilisateurs actifs mensuels, il passe à 1,3 milliard.

Il y a plusieurs années, Mark Zuckerberg avait prédit que WhatsApp pourrait atteindre de 2 à 3 milliards d’utilisateurs.

Reste maintenant à voir comment Facebook prévoit de monétiser le service de manière plus efficace.

En janvier 2016, l’application était devenue gratuite (fini l’abonnement à 0,99 euro par an après 12 mois d’essai).

WhatsApp excluait alors toutefois l’idée d’intégrer de la publicité sur son app. Il s’agissait plutôt de s’orienter vers un modèle axé sur les services aux marques et aux entreprises, dans le paiement, le e-commerce, le SAV… avec des solutions complémentaires d’analytique destinées à cibler les offres et à accompagner le parcours client.

Ce fonctionnement en mode B2C serait à la base d’une série de partenariats avec des hôtels-restaurants, des banques et des compagnies aériennes.

Facebook avait déjà enclenché le mouvement avec son application Messenger, qui permet aujourd’hui, outre-Atlantique, de suivre un colis, de commander un course avec Uber ou encore d’être informé sur une réservation de vol.

(Crédit photo : WhatsApp)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur