WhiteHouse.gov teste un lecteur autre que celui de YouTube

Mobilité

L’équipe Internet de la Maison Blanche exploitait le player YouTube pour diffuser les vidéos officielles. Sous les feux des critiques, le schéma a évolué.

L’équipe du site Internet de la Maison Blanche prend-t-elle du recul vis-à-vis de l’utilisation de YouTube ? Le mélange des genres et des technologies avait provoqué une polémique le mois dernier.

En tout cas, à l’occasion de son dernier discours hebdomadaire accessible en vidéo à la demande sur WhiteHouse.gov, Barack Obama a utilisé un lecteur (player) différent de celui de YouTube.

Des critiques avaient émergé quant à l’utilisation du lecteur YouTube directement inséré dans les pages Web du site de la Maison Blanche en janvier. Elles portaient sur les risques d’atteinte à la vie privée et à l’exploitation de données personnelles des internautes venant consulter un site officiel public.

A chaque chargement d’une page contenant une vidéo YouTube, le groupe Internet installait systématiquement un cookie dans l’ordinateur des internautes. Autrement dit, Google collectait et conservait des informations personnelles sur le visiteur, son parcours sur le site et ses habitudes de navigation.

Un nouveau player vidéo avec un usage spécifique des cookies

Confrontée à une grogne croissante, l’équipe du site WhiteHouse.gov a sorti son propre player en Flash, mais le duo Google-YouTube a aussi pris les devants. Sur son blog dédié aux affaires publiques,  explique avoir changé ses pratiques vers plus de transparence.

“Nous avons créé un player vidéo intégrable sur un site qui n’installe de cookie que si la vidéo est lue”, précise Steve Grove, en charge de la division News and Politics chez YouTube. Jusque là, le groupe Internet installait des cookies à chaque fois qu’un internaute visitait une page hébergeant une vidéo, sans même avoir besoin de visualiser la vidéo.

Autre mesure vers plus de “transparence” : un lien référant à la politique de YouTube en matière de conservation des données personnelles est situé sous chaque vidéo.

La Maison Blanche a-t-elle lâché YouTube ? “Faux”, rétorque Google. “La décision prise par la Maison Blanche ne signifie en rien que l’institution va cesser d’utiliser la plate-forme vidéos”, souligne Steve Grove.

L’administration américaine, tout comme d’autres agences publiques, continuent de poster des vidéos sur une chaîne dédiée YouTube. Un porte- parole de la Maison Blanche a confirmé qu’il s’agissait de tester un player “maison” et que l’équipe Internet  “allait continuer à poster des vidéos sur des sites tiers dont YouTube fait partie”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur