Wi-Fi en camping : Osmozis veut lever 8 millions d’euros en Bourse

BourseEntrepriseMobilitéWifi
osmozis-bourse-alternext

Osmozis, fournisseur montpelliérain de solutions Wi-Fi à déployer sur les terrains de camping, veut entrer sur Alternext d’ici le 8 février.

Le processus d’introduction en Bourse d’Osmozis avance. L’opérateur français de réseaux Wi-Fi multi-services dédiés aux campings et villages de vacances en Europe veut entrer sur Alternext.

Il pourrait lever jusqu’à 10,6 millions d’euros (en comptant l’augmentation de capital de 8 millions d’euros et les exercices intégraux de la clause d’extension et d’option de surallocation).

Le montant de l’action se situe dans la fourchette 10,05 euros – 13,59 euros. La période de souscription s’étend jusqu’au 2 février 2017. Le début des négociations sur Alternext pourrait démarrer le 8 février sous le Mnémonique ALOSM.

Enclenché fin 2016, l’IPO servira à accélérer la croissance organique de l’entreprise, tout en projetant une partie des fonds levés sur des opérations de croissance externe dans son domaine de prédilection en France et en Europe.

Créé en 2005 près de Montpellier (Hérault), Osmozis est un prestataire de solutions d’accès Internet sans fil pour les terrains de camping. Il a développé une expertise technologique dans le Wi-Fi maillé et de déploiement outdoor. Des services connexes de connectivité sont proposés aux gérants pour répondre à des enjeux plus commerciaux.

La société déclare disposer d’une part de marché de 20% des emplacements de campings en France et revendique de 9000 emplacements en Espagne et en Italie. Ce qui correspond à un déploiement global de plus de 17 000 bornes en Europe couvrant plus de 200 000 emplacements. Parmi ses clients figurent des spécialistes de la location de vacances comme  Homair, Vacalians, Siblu ou Odalys.

Les assises financières d’Osmozis sont solides pour une PME innovante dédiée à la connectivité sans fil sur les lieux de vacances. Elle est rentable depuis sa création et s’est essentiellement développée par auto-financement.

Le management détient toujours 78% du capital*. Tandis que des investisseurs comme SORIDEC et NAXICAP sont arrivés dans la période 2009-2014 en prenant des participations minoritaires.

En 2016 (exercice clos fin août), la société affiche un chiffre d’affaires de 8,2 millions d’euros (+29% en un an) et un excédent brut d’exploitation (EBE) de près de 27% du CA. Le résultat net se situe à 151 000 euros.

Le niveau des fonds propres se se situe à 2,3 millions d’euros et l’endettement est « maîtrisé » (4,8 millions d’euros). Même s’il est passé à 6,8 millions d’euros à fin 2016.

A l’horizon 2020, Osmozis compte réaliser un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. Elle dispose d’un effectif de 60 personnes en l’état actuel.

*Les actionnaires Gérard Tremblay (P-DG), Yves Boulot (Directeur général délégué), Rémi Soulage (Directeur technique) détiennent collectivement 78,23% du capital avant l’opération.

(Crédit photo : Osmozis : Gérard Tremblay et Yves Boulot, dirigeants fondateurs d’Osmozis)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur