Wi-Fi gratuit : la SNCF donne un coup de collier

4GMobilitéOpérateursRéseauxWifi
wi-fi-sncf
4 0

Le déploiement du Wi-Fi gratuit dans les gares SNCF de France s’accélère. Une mise en oeuvre sur le réseau Transilien est aussi à l’étude.

La SNCF étend son réseau Wi-Fi gratuit dans les gares de France : 128 d’entre elles seront équipées en septembre, contre 51 aujourd’hui.

Le modèle imaginé par la compagnie nationale comporte deux options. D’une part, une connexion « à débit standard » (512 Kbit/s) moyennant le visionnage d’une publicité toutes les 20 minutes. De l’autre, un accès à 2 Mbit/s en remplissant un formulaire. Les données fournies peuvent alors être utilisées pour se connecter dans toutes les gares couvertes en Wi-Fi, une seule publicité s’affichant en début de session.

Déployé avec Nomosphère (spécialiste de l’ingénierie des réseaux sans fil), le service fédère à l’heure actuelle quelque 10 000 utilisateurs par jour. Un nombre qui devrait augmenter non seulement avec la vague de déploiements en cours, mais aussi au regard des ambitions de la SNCF en Ile-de-France : il est question de couvrir les 100 plus grandes gares du réseau Transilien, soit un potentiel de plus de 2 millions de voyageurs par jour.

Ces initiatives s’inscrivent dans le cadre du plan Net.SNCF, qui vise à améliorer la connectivité des voyageurs en association avec les opérateurs et l’ARCEP, régulateur des télécoms.

Le volet Wi-Fi est complété, entre autres, par une initiative centrée sur la téléphonie mobile, avec une mesure de la couverture 3G/4G sur l’ensemble du réseau pour repérer les zones blanches. En fonction des résultats, la SNCF s’engage à faciliter l’accès de ses infrastructures – y compris les tunnels – aux opérateurs pour le déploiement d’antennes.

Sous l’impulsion de la secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire (et son tweet «Toc, toc, toc, la SNCF : on peut se voir pour discuter wifi dans le train ? »), la compagnie ferroviaire a relancé, en parallèle, l’équipement de ses rames à grande vitesse.

Elle utilisera une nouvelle technologie basée non plus sur le satellite comme lors de ses premières expérimentations, mais sur la 4G. Le lancement officiel de l’offre interviendrait fin 2016 sur la ligne Paris-Lyon. Suivraient le TGV Est et la liaison Paris-Bordeaux à la mi-2017.

Crédit photo : Polina Shestakova – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur