Wi-Fi : Nomotech reprend le réseau Ozone de SFR

Cloud

Info ITespresso.fr : l’opérateur normand Nomotech devrait annoncer très prochainement le rachat d’Ozone, un réseau Wi-Fi communautaire lancé en 2003 devenu une propriété de l’ensemble Neuf-SFR.

Que devient Ozone, le réseau pervasif lancé en 2003 par Rafi Haladjian et positionné comme un opérateur alternatif Wi-Fi dans Paris ?

Mi-2007, la société avait été reprise par l’opérateur Neuf-Cegetel puis intégrée depuis le nouvel ensemble SFR (groupe Vivendi).

Mais depuis, on n’avait plus de nouvelles car ses activités étaient tombées dans les limbes du groupe.

Cet actif étant considéré comme non stratégique, le deuxième opérateur mobile français cherchait à le céder.

Selon nos informations, Ozone serait très prochainement rachetée par Nomotech, un opérateur spécialisé dans la fourniture de services haut débit dans les zones rurales.

Cette société télécoms, basée dans la Manche, a notamment développé des réseaux en propre ou pour le compte des collectivités en s’appuyant sur la technologie WifiMax.

Le modèle “avant-gardiste” d’Ozone devrait permettre à Nomotech d’entrer sur le marché urbain et, donc, de lancer de nouvelles offres.

Dans cet environnement, les opérateurs sont confrontés à l’explosion des usages nomades qui impliquent l’occupation croissante des réseaux fixes et mobiles et donc, des contraintes sur la gestion des flux et contenus.

L’accès Wi-Fi peut dès lors apparaitre comme une bonne solution pour décharger, par exemple, les réseaux 3G.

Vers une offre d’accès Wi-Fi à bas coût

Comment Nomotech compte se démarquer ? La société devrait notamment lancer une offre d’accès Internet sans fil à bas coût dans Paris.

Le réseau d’Ozone sera utile pour démarrer : il couvre déjà entre 15 et 20% de la capitale.

Contactée par ITespresso.fr, la société a promis de revenir vers nous d’ici mercredi 23 juin pour nous fournir des détails.

Avec l’arrivée des tablettes, on imagine que l’offre de Nomotech-Ozone pourrait séduire de nombreux utilisateurs, échaudés par le coût des forfaits chez les opérateurs mobiles.

Pour fidéliser ses clients, Nomotech devra sans doute étendre son réseau dans d’autres zones urbaines.

Pour rappel, l’opérateur est déjà dans 20 départements, essentiellement dans des zones rurales.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur