WiFi face au défi de la sécurité

Mobilité

WiFi suscite l’enthousiasme, pourtant la confidentialité des données transmises n’est pas assurée. Prudence donc, conseille la Cnil. Un protocole de sécurisation des communications mis au point par la WiFi Alliance sera prochainement disponible.

La commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) préconise la prudence dans l’utilisation de la technologie sans fil WiFi, la confidentialité des informations étant encore insuffisante, a-t-elle indiqué vendredi dans un communiqué. “En l’état, les normes de fonctionnement des réseaux WiFi n’intègrent pas les mesures de cryptage qui seraient nécessaires. Des précautions particulières sont donc à prendre”, a précisé la CNIL. La CNIL conseille de “ne pas laisser les ordinateurs personnels allumés et connectés en permanence au réseau local radio, car les intrusions et les usurpations sont facilitées”.

Ces mises en garde devaient être prochainement caduques. WiFi Alliance, le consortium chargé des évolutions de la norme de diffusion sans fil, prévoit en effet de lancer au mois de mai un jeu de spécifications WPA (WiFi Protected Access) censé sécuriser les échanges. Lequel devra être ratifié par l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers), aboutissant à la création de la norme sécurisée 802.11i. Les premiers produits sont attendus pour le 4e trimestre 2003.

900 établissements équipés en hotspot WiFi

A cette date, le territoire français comptera 300 nouveaux réseaux locaux sans fil (“hotspot”), grâce à un contrat remporté jeudi par France Télécom et sa filiale Orange auprès du numéro un de l’hôtellerie en Europe, Accor (Novotel, Mercure, Ibis, Formule 1…). Les 300 hotspot seront donc installés dans des hôtels : Sofitel, Mercure, Libertel, Suitehotel et Ibis, mais seulement quelques établissements d’entrée de gamme (Etap Hotel et Formule 1), ces services étant destinés à la clientèle d’affaires. Au total, 900 établissements devraient être équipés, selon un calendrier encore non précisé. L’utilisation des hotspot sera facturée à l’aide de cartes prépayées W-Fi (2 ou 24 heures de communications aux prix respectifs de 15 et 30 euros TTC). Pour les abonnés d’Orange, l’opérateur va intégrer à son “Forfait PC entreprise” (incluant pour l’instant des communications GPRS), des heures de communication WiFi. Ce nouveau forfait comprendra 30 Mo de données échangées en GPRS, plus 10 heures de communications WiFi pour 50 euros HT par mois, pour la formule de base.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur