Wikia Search, le moteur de recherche de Jimmy Wales, est lancé

Mobilité

Après un an de développement Wikia Seach ouvre ses portes. En version Alpha pour le moment. Pas de quoi inquiéter Google pour le moment.

Le timing est respecté. Après l’annonce de Jimmy Wales, le cofondateur de Wikipedia, Wikia Search a bel et bien ouvert ses portes ce lundi 7 janvier 2008. Wikia Search est un nouveau moteur de recherche à caractère communautaire et qui appuiera ses développements sur la participation des internautes. Ceux-là sont ainsi invités à contribuer à l’indexation des résultats.

A l’instar de la célèbre encyclopédie en ligne, le nouveau moteur de recherche s’appuie sur des technologies open source. “Le concept de Wikia Search s’appuie sur les retours d’utilisateurs de confiance à travers une communauté dont les membres agissent de manière ouverte, transparente et publique“, lit-on sur le Wiki dédié au moteur.

Les internautes pourront, après inscription obligatoire (à l’inverse de Wikipedia) intervenir dans les “miniarticles” qui s’affichent en haut des résultats, pour proposer des définitions, photos et d’autres liens. Un lien vers le report de bug est également présent en bas de page.

Les résultats manquent encore de pertinence

Mais à la différence de Wikipedia soutenue par la fondation Wikimedia, Wikia Search est développé au sein de l’entreprise commerciale Wikia Inc. Fondé en 2004 par Jimmy Wales et Angela Beesley, et dirigée par Gil Penchina, Wikia possède des bureaux San Mateo (son siège californien), New York et en Pologne, et dispose de représentations au Chili, en Angleterre, en Allemagne, au Japon et à Taïwan.

Bessemer Venture Partners et Amazon sont ses principaux investisseurs ainsi qu’une kyrielle de business angels dont Marc Andreesen, le co-fondateur de Netscape et Reid Hoffman (LinkedIn) mais aussi Lotus Development et Electronic Frontier Foundation. Wikia Search devrait tirer ses revenus de publicité en ligne qui s’afficheront dans les pages de réponses.

Pour le moment, les résultats proposés manquent encore de pertinence. La requête ‘Bill Gates’ renvoie un peu plus de 16 000 réponses dans Wikia Search (plus de 23 millions sur Google) dont les premières renvoient vers des articles de presse essentiellement. L’article de Wikipedia consacré à l’entrepreneur n’est d’ailleurs pas référencé dans les 50 premiers résultats (contrairement à Google où il arrive en premier).

Nous avons bien conscience que la qualité des résultats est basse“, précise la page de Wikia qui rappelle que le moteur est encore en version Alpha. “Bien sûr, au démarrage nous n’avons aucun retour d’utilisateur. Alors les résultats sont plutôt mauvais. Mais nous nous attendons à ce qu’ils s’améliorent rapidement dans les semaines qui viennent.

Pas question de concurrencer Google

Pas question de concurrencer Google dans l’immédiat, donc. Mais une volonté de transformer la recherche en ligne et le rapport des entreprises qui gèrent les moteurs de recherche avec les internautes en offrant plus de transparence. “Je pense que la recherche est la part fondamentale de l’infrastructure d’Internet, et qu’elle peut et devrait être réalisée de manière ouverte, objective et responsable“, estime Jimmy Wales sur le site. Wikia Search “ représente le premier brouillon de ce futur modèle de recherche.

Autre différence avec Google et consorts, Wikia Search prend en compte la dimension communautaire de la plate-forme en créant un véritable espace de travail associé à chaque profil avec des fonctions d’album photo en ligne et de liste d’amis déjà proposées. Wikia Search, qui a nécessité un an de développement, dépendra donc de la volonté de la communauté pour faire ses preuves sur un marché largement dominé par Google. A l’inverse, la firme Internet de Mountain View s’attaque à celui du savoir en ligne avec Knol annoncé en décembre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur