Wikipédia 1.0 : Wikimédia veut identifier ses ‘meilleures’ contributions

Mobilité

La fondation Wikimedia a dévoilé un projet visant à sélectionner ses articles
les plus fiables. Une réunion publique s’est tenue ce week-end à Paris.

Pas un jour sans qu’un éditeur ou un site Web ne nous informe de son passage dans l’ère du “Web 2.0”. S’il s’agit parfois pour le prestataire en question de présenter une refonte de son application, garante d’une plus grande interactivité avec les utilisateurs, ce passage au “2.0” lui offre aussi bien souvent un prétexte pour crier haut et fort que son service est dans l’air du temps.

En butte à de multiples attaques quant à la qualité variable de ses contenus, la fondation Wikimédia ne cède pas pour autant aux sirènes du “Web 2.0 ” pour tenter de redorer son blason, loin de là.

A contre-courant, ses dirigeants français – qui étaient réunis au Carrefour numérique de la Cité des Sciences de Paris le samedi 8 septembre – viennent même de lever le voile sur un nouveau projet “1.0”, qui devrait remettre un peu d’ordre et de lisibilité dans les nombreux contenus de l’encyclopédie collaborative libre (environ 550 000 articles en français sont actuellement disponibles).

Wikipedia 1.0, pour laquelle les premières réflexions ont été engagées il y a un an et demi aux Etats-Unis, ne devrait pas voir le jour en France avant ” la fin de l’année 2007 mais, espérons-le, en 2008″, explique Pierre-Yves Beaudouin, président de Wikimédia France.

Premier objectif : identifier les articles les plus fiables

De quoi s’agit-il ? D’un recueil de textes en français qui seront, semble-t-il, triés sur le volet pour leur qualité et leur stabilité. Ils auront aussi vraisemblablement été validés et certifiés par des “experts”, et donc été “purgés” des éventuels contenus marketing et des autres erreurs qu’ils sont susceptibles de contenir.

L’idée serait de pouvoir “peut-être un jour identifier une version d’un article qui aurait été validée par un expert ou un collège d’experts” et ainsi de “répondre à la critique” sur la volatilité des contenus, explique Valérie Chansigaud, membre de Wikimédia France. Elle reconnaît toutefois que cette approche ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté. “Certains contributeurs estiment que ce fonctionnement est élitiste et qu’il ne faut pas faire de distinctions entre les Wikipédiens”, précise-t-elle.

In fine, la fondation devrait faciliter l’identification sur son site de ces articles qu’elle juge pertinents, tout en maintenant la possibilité de visualiser les fiches en cours de conception ou de modification.

Diffuser le savoir Wikipedia par CD

A l’instar de ce qui a été déjà entrepris pour les versions anglophones (Wikipedia On CD), la fondation à but non lucratif Wikimédia France prépare elle aussi un CD.

Ce nouveau support est destiné à être diffusé dans les écoles et dans les pays francophones où l’accès à Internet haut débit reste une denrée rare.

Il embarquera un lecteur “offline” développé par Linterweb, une société de services informatiques basée à Val-de-Reuil (Eure).

Appel aux dons

Enfin, à noter que la fondation à but non lucratif va prochainement lancer son “fundraiser” annuel, le WikiLove 2007. Une opération pour laquelle elle est en train d’orchestrer une campagne de “buzz” marketing sur les sites de partages de photos.

Pour cet appel aux dons, qui doit lui permettre de financer ses activités*, la fondation Wikimedia invite ses adeptes à se prendre en photo avec une pancarte sur laquelle ils doivent écrire pourquoi ils aiment Wikipédia. Les clichés seront ensuite diffusés sur Flickr, par exemple.

Prochainement, le premier colloque francophone de Wikipédia
Wikimédia a profité de cette réunion publique pour annoncer son premier colloque en France qui se déroulera du 19 au 20 octobre 2007 à la Cité des Sciences de la Villette. La fondation invite toutes les personnes intéressées à rejoindre ses membres pour un séminaire ? gratuit – de deux jours. Au programme, un “brainstorming” collectif sur un certain nombre de ” problèmes concrets “ : “comment attirer les spécialistes garants de la qualité des nombreux articles ? Comment sensibiliser les utilisateurs, notamment les plus jeunes, à contrôler la fiabilité de [leurs] informations ? Comment solliciter et s’appuyer sur un réseau d’experts ? “ Des manifestations similaires ont déjà été organisées en Allemagne, entre autres, et de nouveaux colloques auront lieu prochainement en Italie et en Russie.

* Wikipedia a collecté près d’un million de dollars de dons en 2006 à l’international, selon Christophe Henner, un membre de Wikimedia France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur