Wikipedia : les contributeurs ne sont plus anonymes

Mobilité

Les utilisateurs peuvent maintenant connaître les noms de ceux qui ont contribué à la rédaction de chaque article. Wikipedia veut jouer la carte de la transparence.

Grâce à une nouvelle technologie mise au point par la société américaine Parc (Palo Alto Research Center), les utilisateurs de Wikipedia pourront désormais prendre connaissance des différentes modifications apportées aux articles de la célèbre encyclopédie en ligne.

Avec WikiDashboard, les internautes curieux connaîtront le nombre de modifications apportées à chaque page et pourront facilement identifier les éditeurs qui ont le plus contribué à une page donnée. Les utilisateurs obtiendront également des détails sur les auteurs des articles publiés, avec notamment un lien vers leurs contributions concernant d’autres articles.

“L’idée est de garantir une transparence sociale et d’attribuer certains travaux à des utilisateurs individuels de Wikipedia, afin de renforcer à terme la crédibilité et la fiabilité du contenu des pages et donc d’accroître la confiance dans Wikipedia”, indique le Palo Alto Research Center dans un communiqué.

Objectif : reconquérir le pleine confiance des lecteurs de Wikipedia

La confiance des internautes concernant la fiabilité des articles publiés sur Wikipedia s’est souvent retrouvée écornée. Depuis quelques mois, de fausses informations se sont régulièrement retrouvées sur l’encyclopédie en ligne. Le site a en effet annoncé le décès du sénateur américain Edward Kennedy lors du dîner d’investiture de Barack Obama en janvier dernier.

Il a aussi présenté l’un des correspondants du Sunday Times comme le fils du travailliste Roy Hattersley, informations qui ont été démenties peu après. En nommant  clairement les auteurs qui participent à la rédaction du contenu du site, le nombre d’erreurs devrait diminuer.

Une concurrence accrue avec Knol de Google ?

Mais l’outil d’analyse pourrait également renforcer la concurrence entre Wikipedia et le projet Knol de Google lancé l’an dernier. La principale différence entre les deux sites réside dans le fait que l’encyclopédie de Google autorise les lecteurs à connaître les auteurs des modifications de chaque page. A présent, avec le lancement du WikiDashboard, les deux outils se ressembleront davantage même si Knol demeure différent puisqu’il interdit la modification des articles par des participants inconnus de l’auteur et n’autorise pas les multiples contributions à un seul sujet.

Le Palo Alto Research Center collabore avec de nouvelles entreprises pour mettre au point des concepts technologiques permettant de répondre à certains besoins particuliers et d’apporter de la valeur ajoutée aux produits développés par leurs clients. On attribue, entre autres, à ce centre de recherches la paternité de certaines innovations, telles que l’Ethernet, l’interface graphique utilisateur et la programmation orientée objet.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 9 février 2009 et intitulé Wikipedia editing made transparent


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur