Wimax : Bolloré Telecom parachève sa couverture nationale

4GCloudMobilité

La filiale télécoms du groupe Bolloré a repris deux licences régionales Wimax à l’opérateur Altitude, ce qui lui permet de disposer d’un réseau national comme Iliad-Free. Comment va-t-elle l’exploiter ?

Bolloré Telecom étend son emprise sur le Wimax après avoir procédé en juin 2008 au rachat de huit des onze licences régionales 3,5 GHz détenues par le consortium HDRR (alliant TDF, Axione, LD Collectivité et Naxos).

Selon Le Figaro, la filiale télécoms du groupe Bolloré vient de reprendre deux licences à l’opérateur Altitude dans les régions Alsace et Bourgogne. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

“Un grand chelem”, estime le quotidien. Car Bolloré Telecom dispose désormais d’une couverture nationale Wimax avec son portefeuille de licences régionales en 3,5 GHz (“les 30 MHz de spectre dont il dispose permettront d’offrir un service de haut débit sans fil 4G dès que des équipements 4G seront disponibles”, est-il précisé sur le site de l’opérateur).

C’est le deuxième opérateur à obtenir ce “privilège” (avec IFW, filiale du groupe Iliad-Free).

Le deal Altitude – Bolloré Telecom pose quelques questions en Bourgogne. Dans cette région, le titulaire initial de la licence Wimax a remporté une délégation de service public visant à construire et maintenir un réseau d’initiative publique basé sur les fréquences de boucle locale radio.

Contacté vendredi matin par ITespresso.fr, Marc Taieb, Directeur Général de Bolloré Telecom, fournit des précisions : “Les réseaux d’initiative publique restent à Altitude car les institutions régionales (conseils régionaux) mettent à disposition leurs licences à ce dernier”.

Un éclairage qui montre implicitement l’accord entre Altitude et Bolloré Telecom. A la fin de l’été, celui-ci confiait son intention d’étudier un modèle d’opérateur établi sur le marché de l’accès en gros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur