WiMax mobile : Clearwire renaît après une recomposition de son actionnariat

Mobilité

Aux Etats-Unis, Sprint Nextel, Google, Intel et trois câblo-opérateurs s’associent autour d’un réseau mobile d’accès Internet haut débit.

Assiste-t-on au véritable lancement du WiMax mobile aux Etats-Unis avec une association inédite entre opérateurs télécoms, fabricants de semi-conducteurs et de groupes Internet ? Cette technologie d’accès Internet haut débit sans fil sur longue distance vient de recevoir l’appui de poids lourds dans les secteurs télécoms et high-tech.

Après des fuites diffusées dans la presse, l’initiative a été dévoilée officiellement le 7 mai. En fait, c’est un rapprochement des activités WiMax de Sprint Nextel et de Clearwire. Mais d’autres partenaires stratégiques viennent le soutenir le projet : Google, Intel et trois câblo-opérateurs (Comcast, Time Warner Cable et Bright House Networks). L’investissement global porterait sur un montant global de 14,5 milliards de dollars (9,4 milliards d’euros).

La nouvelle société prendra le nom de Clearwire, un juste retour des choses pour cette société orientée WiMax dès son démarrage en 2003. Malgré ses aléas. En juillet 2006, celle-ci avait bénéficié d’un large soutien d’Intel qui avait investi 600 millions de dollars via son propre fonds d’investissement. En mars 2007, elle avait procédé à une introduction en Bourse outre-Atlantique. Mais ce démarrage en fanfare n’a pas été suffisant pour en faire un business viable. D’où la remise à plat du service Clearwire.

Couvrir un bassin de 140 millions de personnes d’ici 2010

En termes de répartition du capital, Sprint Nextel devrait contrôler 51% de la nouvelle structure tandis que les actionnaires de Clearwire se verront attribuer 27% des parts. Les 22% restants reviennent aux nouveaux investisseurs stratégiques. La nouvelle société, qui devrait être opérationnelle d’ici le quatrième trimestre 2008, compte déployer ses services WiMax mobile à destination du grand public et des entreprises. Elle devrait couvrir un bassin de population situé entre 120 et 140 millions d’ici 2010.

Principal avantage du WiMax : cette technologie serait capable de transporter des données en très haut débit (70 mégabits par seconde) sur une distance 50 kilomètres avec une seule antenne. Bien plus puissant que tous les systèmes actuels de téléphonie sans fil ou d’internet mobile.

C’est une solution idéale et peu coûteuse pour des zones rurales non raccordées à des réseaux filaires ou des pays à économie émergente. Intel devrait accélérer la production de puces WiMax tandis que des fabricants de téléphones mobiles comme Nokia et LG ont déjà sorti des terminaux compatibles WiMax.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur