Winamp gagne un sursis et commence à se faire cloner

Régulations
Winamp

Winamp, le lecteur média des années 90, semble jouir d’un sursis prolongé concernant la date de sa fermeture. Le service est toujours utilisable alors que sa disparition était annoncée par AOL pour le 20 décembre.

Winamp ne semble pas près de faire place nette sur le Web. Le lecteur média des années 90, toujours suffisamment populaire pour capter près d’un million d’utilisateurs, n’a pas disparu.

Pourtant, AOL, qui possède le service depuis 1999, annonçait il y a peu une fermeture de Winamp pour le 20 décembre. Nous sommes le 24, et le logiciel peut toujours être téléchargé.

Ce sursis pourrait être dû aux intérêts que Winamp et les différents services associés ont pu susciter. D’après TechCrunch, Microsoft se porterait acquéreur du lecteur média, ainsi que de Shoutcast, le service permettant aux internautes de créer leurs propres webradios.

Les discussions autour de ce projet serait sur le point d’aboutir. AOL (qui possède TechCrunch), finaliserait actuellement le dossier de revente.

Cependant, aucune information ne vient confirmer l’identité du futur acquéreur. Ce qui est sûr, c’est que les nombreux adeptes de Winamp sont décidés à ne pas attendre que ces délibérations arrivent à leur fin pour garantir la sauvegarde de leur logiciel. La pétition lancée sur Change.org à la fin du mois de novembre aura bientôt reçu l’ensemble des signatures requises.

D’autres utilisateurs de Winamp, plus calés en matière de développement et de programmation, ont choisi de cloner leur logiciel et de l’améliorer. C’est ainsi qu’un service nommé Spotiamp est apparu depuis quelques jours sur la Toile. Celui-ci utilise plusieurs greffons de Winamp, ainsi qu’un serveur simulé de Shoutcast pour proposer une interface inspirée du logiciel d’origine, mais améliorée.

Spotiamp porte ce nom, car il est proposé par Spotify lui même. Le service d’écoute en ligne de musique, qui a contribué à la marginalisation de Winamp, crée ainsi son propre clone du lecteur média et permet d’écouter ses playlists Spotify par ce biais. L’écoute peut être améliorée à l’aide de nombreux outils comme l’égaliseur qui a fait la célébrité de Winamp dans les année 90. Spotiamp ne peut être utilisé que par les membres premium de la plateforme de streaming musical suédoise.

Winamp
Crédit image : Winamp | AOL

———Quiz———-

Vous souvenez-vous d’AOL ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur