Windows 10 : les astuces de Microsoft pour élargir sa base installée

PCPoste de travailSystèmes d'exploitation
windows-10-mise-jour-forcee
1 6

Microsoft a un plan d’action pour favoriser la mise à jour des PC vers Windows 10. Y compris auprès des utilisateurs qui ont choisi de ne pas basculer.

Microsoft souhaite vraiment que l’on installe Windows 10.

La firme a décidé de pousser son nouvel OS sur Windows Update, même pour les utilisateurs qui ne voudraient pas basculer.

Jusqu’alors, pour faire la transition, il fallait passer par l’application « Obtenir Windows 10 ». Une méthode déjà critiquée : il est très difficile de retirer du système ce composant source de migrations involontaires, liées par exemple à une confusion entre « réserver » et « installer ».

Autre souci : le téléchargement « par avance » de Windows 10. Les fichiers d’installation sont récupérés en arrière-plan sur tous les PC équipés de Windows 7 ou Windows 8.x ; encore une fois, que l’utilisateur ait décidé ou non d’adopter le nouvel OS.

Chez ceux qui décident de tenter la bascule, Windows 10 est proposé en tant que mise à jour optionnelle au sein de Windows Update. Une mise à jour qui a parfois été imposée aux utilisateurs…

Sur ce dernier point, Microsoft a évoqué une « erreur ». Celle-ci a été corrigée, et de quelle façon : une fois la mise à niveau réservée, elle sera automatiquement lancée !

Deuxième étape dans ce plan d’action qui vise officiellement à « simplifier la mise à jour vers Windows 10 » : l’OS sera prochainement proposé en mise à jour optionnelle pour tous, indépendamment d’une éventuelle réservation via l’application « Obtenir Windows 10 ».

Windows 10 passera par ailleurs, dans un troisième temps, vers les statuts de « mise à jour recommandée ». Laquelle pourrait donc se voir installée automatiquement sur certains PC.

Comme le note Silicon.fr, les options « Recevoir les mises à jour recommandées de la même façon que vous recevrez les mises à jour importantes et « Installer les mises à jour automatiquement » sont cochées par défaut dans une installation classique de Windows 7. Il y a donc fort à parier que le passage à Windows 10 sera lancé sur une écrasante majorité de PC.

Certes, un message s’affichera pour demander aux utilisateurs s’ils souhaitent bien lancer la mise à niveau (comme lors de l’installation d’un Service Pack). Mais combien le liront ? Et qui saura dénicher l’option qui permet de revenir en arrière dans un délai d’un mois en cas d’insatisfaction ?

Crédit photo : tanuha2001 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur