Windows 10 : une nouvelle build avec du Project Spartan dedans

PCPoste de travailSystèmes d'exploitation
windows-10-spartan

Diffusée depuis ce 30 mars, la build 10049 de Windows 10 permet de tester une première version du navigateur Internet Project Spartan.

C’est parti pour Project Spartan. Le successeur désigné d’Internet Explorer fait une première apparition publique dans la build 10049 de Windows 10, diffusée depuis ce 30 mars.

Les bêta-testeurs inscrits au programme Windows Insider ne sont pas tous concernés. Seuls le sont ceux qui ont choisi de rejoindre la branche “fast ring” pour bénéficier de mises à jour plus fréquentes… mais aussi moins stables.

Cette build 10049 succède à la 10041, lancée il y a moins de deux semaines. Elle corrige quelques bugs, liés notamment à la prévisualisation de photos et à la visibilité de certaines fenêtres en transparence derrière le menu Démarrer.

Il est recommandé aux utilisateurs de machines virtuelles sur Hyper-V de basculer temporairement sur la branche “slow ring”, sous peine ne plus pouvoir exploiter leur configuration. Microsoft précise par ailleurs qu’il est possible de tomber sur un écran bleu après l’ouverture d’une session. Pour le contourner, il faut verrouiller le PC (touches Windows + L) et se reconnecter ; ou bien ouvrir le gestionnaire de tâches (Ctrl – Alt – Suppr).

Au-delà des améliorations en termes de performances et de stabilité, c’est bien sur Project Spartan que se porte le discours de Microsoft.

Les principales fonctions présentées ces dernières semaines sont opérationnelles : annotation, sauvegarde et de partage de pages Web sans plugin, mode “lecture” pour visualiser des contenus dans un format standardisé personnalisable comme dans un traitement de texte, intégration de l’assistante vocale Cortana (pour le moment uniquement dans la version américaine de la build 10049).

Project Spartan sera proposé comme navigateur par défaut sur la version commerciale de Windows 10 (laquelle fera ses débuts cet été dans 190 pays). Basé sur un nouveau moteur de rendu, il n’implémentera pas de rétrocompatibilité particulière, s’opposant en ce sens à Internet Explorer.

Ce dernier subsistera dans un premier temps, essentiellement pour les entreprises qui exploitent des intranets vieillissants, mais dont la modernisation entraînerait des ruptures d’activité. Cependant, il n’évoluera plus. A contrario, Project Spartan – dont le nom définitif n’est pas encore connu – sera désolidarisé du système d’exploitation, ce qui simplifiera sa mise à jour, réalisable depuis le Windows Store et non via le service Windows Update.

Les débuts de Spartan sur mobile pourraient intervenir à la mi-avril avec la diffusion d’une deuxième build de Windows 10 Technical Preview pour les smartphones. La liste de compatibilité devrait être considérablement élargie par rapport aux 6 modèles Lumia supportés par la première build publiée le 12 février 2015.

Crédit photo : RoSonic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur