Windows 10 : quels changements dans l’ère Anniversary Update ?

Poste de travailSystèmes d'exploitation
windows-10-anniversary-update
6 1

Quel cap Microsoft prend-il avec la première mise à jour majeure de Windows 10, disponible depuis quelques heures sur PC, tablettes et smartphones ?

Pour Microsoft, c’est une nouvelle période qui s’ouvre dans l’ère Windows 10 : depuis quelques heures, la première mise à jour majeure du système d’exploitation est disponible pour les PC, les tablettes et les smartphones.

D’abord connue sous le nom de code Redstone et finalement baptisée « Anniversary Update », elle a fait ses débuts avec un peu d’avance sur les consoles Xbox One, comme le note NextInpact.

Les bêta-testeurs du programme Windows Insider y ont accès depuis quelques semaines, à travers la build 14393.

Dans la pratique, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une mise à jour cumulative à télécharger gratuitement via Windows Update (« Paramètres » > « Mise à jour de sécurité » sur les PC et les tablettes ; pour Windows 10 Mobile, ça se passe dans « Mises à jour et sécurité » > « Mise à jour du téléphone »).

Plus de 5 000 améliorations sont attribuables aux « Insiders », qui ont apporté 75 millions de remarques en quelque 8 mois de développement ponctués de 25 builds sur PC et 16 sur mobile. Il en sera de même pour le prochain update majeur, attendu au printemps 2017.

Question d’interface

L’Anniversary Update, ce sont d’abord des changements au niveau de l’interface utilisateur.

En premier lieu, sur le menu Démarrer, dont la structure évolue pour mettre en avant les applications les plus utilisées. Arrive ensuite la liste complète des autres applications, auparavant affichée dans un sous-menu.

Pour gagner de l’espace, certains raccourcis tels que les paramètres et l’explorateur de fichiers sont regroupés dans une colonne tout à gauche. Quant aux vignettes (les fameuses « Live Tiles »), elles pointent désormais directement vers les contenus qui s’y affichent ; pas seulement vers la page d’accueil de l’application utilisée pour les consulter.

En mode tablette, on aura noté le retour de la présentation en trois colonnes de Windows 8.1 : fini le long menu vertical sur la gauche de l’interface. Il devient par ailleurs possible de faire disparaître la barre des tâches lorsqu’une application passe en plein écran.

windows-10-tablette

La barre des tâches, justement, change elle aussi de visage. L’icône du centre de notifications est désormais placée sur la droite de l’horloge et elle affiche le nombre de notifications en attente.

Ces notifications sont enrichies avec des images, des photos de profil ou encore des raccourcis vers des actions simples, comme l’ajout d’un rendez-vous dans le calendrier. Et le nombre de signaux pris en charge augmente.

Un OS très stylet

En matière de personnalisation, on notera la possibilité de définir des applications prioritaires dont les notifications s’afficheront tout en haut de la liste, de fixer un nombre maximum de notifications par application et de réorganiser les « actions rapides » (activation du Wi-Fi, passage en mode tablette, etc.).

Au niveau du thème graphique, le « Dark Mode » fait son entrée, offrant la possibilité de basculer vers des tons plus foncés sur les applications. Pratique en cas de faible luminosité ou pour le travail de nuit. Windows Central y voit une fonction idéale sur les écrans AMOLED, qui consomment beaucoup moins d’énergie en affichant du noir.

windows-10-dark-mode

Autre nouveauté : Windows Ink.

Au mois de mars, lors de sa conférence développeurs BUILD 2016, Microsoft avait largement communiqué sur cet « espace de travail » dédié à l’usage du stylet.

Y sont réunis des raccourcis vers des applications compatibles, dont les « Sticky Notes », lancées à l’origine en 2007 avec Windows Vista et qui évoluent pour prendre en charge l’écriture manuscrite en lien avec Cortana, capable de transcrire les données et de les interpréter. S’y ajoutent le Sketchpad (que l’on peut considérer comme une version simplifiée de OneNote) et le Screen Sketch (qui permet d’annoter des captures d’écran). Le tout avec une règle virtuelle inspirée de ce que propose Apple sur son iPad Pro.

Windows 10 Anniversary Update, ce sont aussi des API qui vont permettre aux développeurs d’intégrer plus facilement la prise en charge du stylet dans leurs applications.

windows-10-ink

Hello, Edge et Cortana

Étroitement lié à l’OS pour ce qui est des mises à jour, le navigateur Web Edge passe en version 38 avec la prise en charge des extensions ; une dizaine pour le moment (Amazon, AdBlock, LastPass, Pocket, Evernote…), mais le catalogue devrait s’étoffer assez rapidement, le code source étant proche de celui des extensions pour Google Chrome.

Les notifications Web sont également prises en charge avec Edge 38, qui renferme aussi des améliorations sur l’autonomie et sur la compatibilité HTML5 / ECMAScript 6.

Certains sites Internet peuvent aussi dorénavant tirer parti de la fonction d’identification biométrique Windows Hello, basée sur la reconnaissance faciale et la lecture d’empreintes digitales.

On n’oublie pas Cortana, qui fonctionne maintenant sur l’écran de verrouillage et peut synchroniser des notifications depuis des téléphones sous Windows 10 Mobile… et Android, sachant que l’assistant virtuel n’est pas encore disponible en France pour l’OS de Google).

windows-10-cortana

Pour les développeurs, Windows 10 Anniversary Update marque l’arrivée de Bash, l’interpréteur de commandes de Linux, intégré en partenariat avec Canonical, l’éditeur d’Ubuntu. Pour les joueurs sur Xbox One, c’est le début de la disponibilité des applications universelles, avec Netflix en tête de liste, relève The Verge.

Crédit photos : Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur