Windows 10 : rendez-vous fin 2017 pour la mise à jour Redstone 3

Poste de travailSystèmes d'exploitation
windows-10-redstone-3
1 4

Après la Creators Update attendue pour avril, Microsoft entend proposer, en fin d’année, une autre mise à jour majeure de Windows 10.

En mai dernier, lors de la conférence WinHEC organisée à Taïwan, Microsoft s’engageait à pousser, chaque année, deux mises à jour majeures de Windows 10.

À défaut d’avoir tenu sa promesse en 2016 (seule l’Anniversary Update est sortie ; c’était au mois d’août), l’éditeur devrait respecter sa feuille de route en 2017.

Prochaine sur la liste, la Creators Update est quasiment assurée pour le mois d’avril.

Une diapositive présentée la semaine passée en Australie dans le cadre de la conférence Ignite permet de voir un peu plus loin… et de constater que l’update qu’on connaît actuellement sous le nom de code « Redstone 3 » serait mis à disposition en fin d’année. Ce qui coïncide avec les dernières rumeurs pointant vers l’échéance de début novembre.

windows-10-roadmap

À quoi s’attendre avec Redstone 3 ? En attendant la conférence Build fixée au mois de mai, on peut parier sur des avancées en matière de convergence des interfaces PC et mobile, dans le cadre du projet Andromeda.

Comme le souligne Silicon.fr, il est probable que Microsoft améliore ses technologies d’intelligence artificielle, d’authentification et de sécurité.

Il y a également des chances de voir émerger la fonction « My People » permettant d’épingler des contacts dans la barre des tâches pour partager des éléments par glisser-déplacer. Un temps présente dans la version de bêtatest de la Creators Update, elle en a finalement été éjectée.

À surveiller par ailleurs, l’évolution de l’UI avec le langage de conception NEON, basé sur le Microsoft Design Language (MDL2) aujourd’hui utilisé par les apps universelles et assorti d’animations inspirées de l’interface Aero Glass, activée par défaut dans la plupart des éditions de Windows 7.

Point d’interrogation sur l’environnement Home Hub, qui placerait l’assistant vocal Cortana au cœur du foyer connecté, en concurrent de Google Home et d’Amazon Echo, sans le penchant hardware.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur