Windows 10 gratuit pour les bêta-testeurs ? Le rétropédalage de Microsoft

Poste de travailSystèmes d'exploitation
windows-10-microsoft
3 3

Microsoft fait machine arrière vis-à-vis des bêta-testeurs du programme Windows Insider censés bénéficier de la mise à jour gratuite de Windows 10 (quelle que soit leur version Windows).

Microsoft invite les bêta testeurs de Windows 10 à lier leur compte Microsoft (MSA pour Microsoft Account) au Windows Insider Program (bêta test de windows Technical Preview) .

Il ne s’agit pas d’une condition sine qua non pour continuer à recevoir les builds de Windows 10 Insider Preview depuis Windows Update.

Mais, à travers un billet blog,Gabe Aul, Responsable de l’équipe Windows Fundamentals au sein de Microsoft, explique que certaines fonctionnalités de Windows 10 nécessitent effectivement un MSA afin d’être utilisées, citant l’exemple du téléchargement d’applications depuis le Windows Store.

C’est toutefois une phrase équivoque qui a, un temps, fait courir de faux espoirs.

Initialement, le billet de blog stipulait : « Tant que vous utilisez une build Insider Preview avec un compte utilisé pour vous enregistrer, vous recevrez la build finale de Windows 10 qui restera activée. »

Une phrase qui suggérait que les bêta testeurs de Windows 10 du programme Windows Insiders bénéficieraient de la version finale de Windows 10 gratuitement sans restriction d’aucune sorte.

On pouvait en déduire que la sacro-sainte licence Windows 7 ou 8.1 n’était plus une condition nécessaire pour les Insiders. Mais, le billet de blog a été mis à jour et le terme « activée » a tout bonnement disparu. Retour à la case départ donc.

Si ce billet n’a jamais annoncé officiellement et directement une ouverture plus large de Windows 10 gratuitement (aux testeurs du programme Windows Insiders ici), Microsoft semble bien avoir éprouvé quelques difficultés pour définir qui bénéficierait de Windows 10 gratuitement.

Entre manque à gagner d’un côté et volonté d’une adoption d’emblée massive de Windows 10 de l’autre, la firme de Redmond a le coeur qui tangue.

Même topo avec les utilisateurs de licences non valides de Windows. Les présentant en mai dernier comme des victimes, Microsoft annonçait qu’un simple « watermark » s’afficherait sur l’écran du bureau en cas de mise à jour vers Windows 10 depuis une version piratée de Windows.

A cette occasion, la firme de Redmond restait toutefois laconique, ne précisant pas si l’OS serait alors entièrement fonctionnel et utilisable sans limite de temps.

Rappelons qu’afin de bénéficier de Windows 10 gratuitement, il est nécessaire d’avoir une licence de Windows 7 ou 8.1 et de faire la mise à jour dans un délai d’un an. Windows 10 sera disponible à compter du 29 juillet prochain.

En aparté, Microsoft précise qu’à l’occasion de la prochaine build destinée en premier lieu aux testeurs du canal rapide (« Fast Ring »), son nouveau navigateur Internet adoptera son nom définitif (Microsoft Edge), abandonnant ainsi le nom initial de « Project Spartan ».

Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : RoSonic


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur