Windows 10 : la migration sera massive selon Gartner

PCPoste de travailSystèmes d'exploitation
windows-10-migration-massive
7 2

Gartner estime qu’une entreprise sur deux dans le monde aura, d’ici à janvier 2017, commencé à migrer vers Windows 10 – voire finalisé le processus.

Pour Gartner, la migration vers Windows 10 sera un phénomène de masse.

Le cabinet d’études américain considère que la moitié des entreprises – sans précision de taille – auront a minima lancé le processus d’ici à janvier 2017. L’adoption serait donc plus rapide que pour Windows 7 il y a six ans de cela.

Comment expliquer ce mouvement qui pourrait se manifester par la mise en oeuvre de « nombreux » projets pilotes dès le 1er semestre 2016 ?

La fin du support de Windows 7 (annoncée pour 2020) semble être un facteur déterminant. Mais il y a d’autres explications. Notamment le fait que le passage d’une version à l’autre de l’OS ne devrait pas poser de problèmes de compatibilité majeurs au niveau des terminaux.

Gartner anticipe aussi, pour les trois ans à venir, une centralisation des applications d’entreprise, vouées à devenir indépendantes des systèmes d’exploitation : à fin 2018, seulement 20 à 30 % du portefeuille applicatif s’appuierait encore sur Windows… Tout du moins dans les plus grandes structures.

La rapidité de migration dépendra aussi de la façon dont la nouvelle politique de mises à jour* de Microsoft est accueillie.

Obligeant actuellement à installer l’intégralité des patchs (y compris, donc, ceux qui détérioreraient éventuellement l’expérience d’utilisation), elle a suscité de multiples contestations depuis le lancement de Windows 10 fin juillet.

Illustration avec les statistiques avancées par Édouard Geffray. Lors d’une conférence organisée ce mardi 24 novembre 2015 sur le thème des objets connectés, le secrétaire général de la CNIL a expliqué que le service d’aide que la Commission met à disposition des internautes connaît un afflux de demandes depuis cet été : de 2 000 à 3 000 sollicitations quotidiennes, contre environ un millier en « temps normal ».

* Pour offrir un minimum de souplesse aux entreprises, Microsoft a mis au point un mode appelé Current Branch for Business ou CBB. Celui-ci permet au mieux de différer une mise à jour cumulative de 4 mois et un patch spécifique de 8 mois par rapport à sa diffusion publique.

Crédit photo : leolintang – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur