Windows 10 n’a pas stimulé le marché PC

MobilitéPCPortablesPoste de travailSystèmes d'exploitation
ventes-PC-windows-10
5 15

Selon IDC qui révise ses perspectives de marché 2015 à la baisse, la manière dont Microsoft a introduit Windows 10 sur le marché a fragilisé les ventes de PC.

Windows 10 ne provoquera pas d’électrochoc sur le marché des ventes de PC. IDC vient de revoir à la baisse ses perspectives 2015.

La situation est plus compliquée que prévu, estime le cabinet d’études IT. Sur l’année en cours, les ventes devraient ralentir de 8,7% dans le monde (on parle en volume et non en valeur). En début d’année, le reflux escompté était moindre : 6,2%.

Comment expliquer cette dégradation ? IDC émet plusieurs pistes : stock important non écoulé de hardware (notebooks), un dollar fort qui pénalise le business à l’international (hausse des prix des PC) et la stratégie de distribution que Microsoft a priviligée pour délivrer Windows 10.

En favorisant les updates gratuits sur les PC déjà en circulation, les fabricants high-tech ont été moins stimulés pour déballer des nouveaux modèles tournant sous le nouvel OS de Microsoft (adopté par 75 millions de terminaux à ce jour).

Néanmoins, après la fin de la période de gratuité de Windows 10 (juillet 2016), le marché des PC pourrait rebondir « modestement » à l’horizon 2017, considère IDC. Mais tout cela est annoncé avec une certaine prudence.

En termes de panorama plus global, un volume de 281,6 millions d’ordinateurs devrait être écoulés sur l’année 2015 : réparti en 164,4 millions de PC portables et 117,2 millions de PC desktop.

Effet de saturation sur les marchés les plus mâtures ? IDC s’attend à une croissance annuelle à un chiffre dans la période 2015-2019 en cumulant les volumes écoulés de PC, tablettes et smartphones.

Crédit photo : Source du contenu éditorial : Stanislaw Mikulski / Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur