Windows 10 : le portage d’applications iOS et Android expliqué par Microsoft [Build 2015]

Apps mobilesMobilité
windows-10-ete

Microsoft a profité de sa conférence annuelle Build pour dévoiler deux kits de développement facilitant le portage d’applications iOS et Android vers Windows 10.

Microsoft était pressenti pour proposer l’émulation d’applications d’Android dans Windows 10. C’est finalement le portage du code qui a été privilégié.

A l’occasion de la la conférence développeurs Build 2015 qui se tient actuellement à San Francisco, Terry Myerson, vice président du développement OS au sein de Microsoft, s’est adressée directement aux développeurs d’applications Android et iOS. Ils pourront aisément, selon la firme de Redmond, porter leur code sur Windows 10 afin de créer des applications universelles. Ce sont deux nouveaux kits de développement dédiés qui viendront les épauler dans cette tâche.

En ce qui concerne Android, Microsoft permet aux développeurs d’utiliser le code écrit en C++ et Java avec Windows 10. Les développeurs iOS ne sont pas en reste puisqu’ils pourront porter leur code écrit en Objective-C grâce à un compilateur dès à présent disponible.

De cette manière, les développeurs n’auront pas à rebâtir intégralement leur applications mobiles pour qu’elles intègrent le Windows Store. Un gain de temps et de moyens qui pourrait permettre au Windows Store de s’étoffer à vitesse grand v.

Microsoft cite l’exemple de l’éditeur King, qui a ainsi effectué le portage de son jeu phare Candy Crush Saga depuis l’application iOS sans beaucoup de modifications.

Toutefois, dans la mesure où il s’agit d’applications développées pour terminaux avec écran tactile (tablettes ou smartphones), il n’y a pas de support du duo clavier / souris.

Bien que les applications portées deviennent universelles, elles ciblent donc exclusivement les terminaux Windows Phone.

Il faut dire qu’une des des raisons majeures pour lesquelles les Windows Phones peinent à s’imposer réside dans leur écosystème applicatif moins fourni que ceux d’iOS et Android. Fin septembre 2014, Microsoft dénombrait quelques 527 000 applications dans les Windows Store et Windows Phone Store réunis, dont 340 000 étaient des applications pour Windows Phone.

A titre de comparaison, à la fin septembre 2014, l’App Store et le Google Play Store comptaient chacun 1,3 millions d’applications.

Microsoft a également profité de ce premier jour de la Build 2015 pour dévoiler des moyens permettant de réaliser des applications Windows 10 universelles à partir de sites web et d’applications bureau.

Il s’agit de faire tourner un site dans une application Windows universelle qui pourra utiliser les notifications, Cortana, le Xbox Live ou encore les achats in-app via le Windows Store. L’objectif est de permettre aux éditeurs de sites web de créer des applications sans trop d’effort et d’intégrer ainsi le Windows Store.

Microsoft se tourne également vers les développeurs d’applications .NET et Win32, qui pourront effectuer un portage de leur travail pour obtenir une application Windows 10 universelle.

C’est la technologie exploitée dans Hyper-V qui a été mise ici à contribution. Reste à voir si cette part de virtualisation permettra d’offrir une expérience parfaitement fluide. Adobe a été l’un des premiers à l’utiliser pour Photoshop Elements et Premiere Elements.

Windows 10 devrait être lancé cet été et fonctionnera aussi bien sur PC (bureau et portable) qu’hybrides (mi-tablette, mi-PC) ou encore terminaux mobiles (tablettes et smartphones). Il exploitera un seul magasin applicatif unifié pour l’occasion. Pour Microsoft, il s’agit de le garnir au plus vite et de reconquérir les développeurs qui se sont tournés vers les écosystèmes phares que sont iOS et Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur