Windows 10 se met au vert pour planter

Poste de travailSystèmes d'exploitation
windows-10-gsod
5 6

L’écran qui s’affiche en cas de plantage de Windows 10 va passer du bleu au vert, mais uniquement sur les préversions de l’OS. Microsoft a son explication.

Qu’attendre des prochaines versions de test de Windows 10 ?

Des informations ont fuité le week-end dernier à propos d’une build qui devrait être mise à disposition en janvier sur le canal bêta.

On a pu entrevoir des nouveautés pour l’assistant de paramétrage (avec Cortana en toile de fond) ou encore davantage de fonctionnalités pour Edge en matière de gestion des onglets.

Mais il restait, selon Matthijs Hoekstra, un « changement important » à découvrir.

L’intéressé, chef de projet chez Microsoft sur la partie Windows Enterprise Developer Platform, avait fourni, ce mercredi, un indice : « Vert ! ».

Quelques heures plus tard, Chris Holmes, électricien automobile de profession et qui se dit passionné de technologie, a fait part de sa trouvaille : un GSoD, pour « Green Screen of Death ».

Pas sans mon smiley

Dans l’univers Microsoft, on parle plutôt de BSoD, au sens de « Blue Screen of Death », du nom de cet écran bleu qui apparaît depuis Windows 1.0 en cas de plantage dont le système ne peut récupérer, avec pour objectif de faciliter le diagnostic et le dépannage.

Matthijs Hoekstra a confirmé que le BSoD allait se mettre au vert, mais seulement pour les préversions de Windows 10. Ce qui permettra à Microsoft de différencier plus aisément les rapports d’erreur.

La dernière évolution du BSoD remontait au printemps avec l’intégration des QR codes, qu’on avait vu apparaître dans la build 14316. En 2011, à l’heure où ce même BSoD était pressenti pour disparaître sous l’ère Windows 8, Microsoft y ajoutait un smiley grimaçant en ASCII.

Moins de bleu

Pour ce qui est des autres ajouts que les bêtatesteurs devraient constater au cours des prochaines semaines, MS Power User en a dressé un récapitulatif.

La nouvelle expérience de paramétrage avec Cortana préfigure l’arrivée sur le marché d’appareils contrôlables uniquement à la voix, à l’image de cette enceinte connectée sur laquelle Harman Kardon travaille en partenariat avec Microsoft. Également en ligne de mire, les objets connectés dotés d’écrans. Windows 10 IoT les prendra bientôt en charge.

Du côté d’Edge, le blocage de Flash se fera plus prégnant, tandis qu’une fonction fera son apparition pour mémoriser un groupe d’onglets et le restaurer ultérieurement. La barre d’outils de Windows devrait par ailleurs s’enrichir d’un raccourci permettant d’ouvrir une session en mode « incognito ».

À noter également la possibilité d’ajuster la quantité de lumière bleue émise par les moniteurs. En paramétrage automatique, Windows 10 diminuera les rayonnements en soirée afin de limiter les problèmes d’endormissement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur