Windows 2000 prend un coup de vieux face à Mac OS X

Mobilité

Le match au sommet tant attendu a eu lieu : les performances Mac OS X ont été mesurées à l’aune de celles de Windows 2000 ! Et pas par n’importe qui : CNet, l’une des plus ferventes sources de critiques à l’égard du Mac. Résultat : le nouvel OS d’Apple l’emporte sur trois des cinq points de comparaison.

Il devait se produire un jour ou l’autre, CNet l’a réalisé : le comparatif du système d’exploitation Windows 2000, le plus avancé des systèmes d’exploitation de Microsoft, avec Mac OS X qu’Apple désigne comme son système d’exploitation révolutionnaire, a bien eu lieu. Le match en question ne porte pas tant sur des considérations techniques que sur un comparatif des fonctionnalités offertes. Il faudra donc la mise en place d’un autre benchmark plus fin pour réaliser des comparaisons judicieuses dans le détail. Mais pour celui-ci, cinq points étaient abordés : l’installation, l’interface, la compatibilité logicielle, matérielle et le support d’Internet. On joue ici dans la cour des grands, puisque les deux OS sont fournis dans des versions client et serveur qui en font des outils de base de l’activité des entreprises (voir édition du 5 juin 2001).

22 à 13 pour Mac OS X

Sur les cinq tests, trois ont été remportés par l’OS d’Apple et deux par celui de Microsoft. Point intéressant pour chacune des fonctionnalités testées : le nombre de points attribués. Ainsi pour l’installation du système d’exploitation, remporté par Mac OS X, le score est de 6-0 (et une abstention), ce qui redonne du lustre à la légendaire facilité d’installation de Mac OS que beaucoup considéraient comme rattrapée par Windows. La deuxième et la troisième manche, qui portaient sur l’interface et la compatibilité logicielle, ont été remportées par Windows 2000. Mais les résultats sont peu déterminants sur le premier point (4-3) alors qu’ils sont écrasants sur le second (7-0). La compatibilité sous Mac OS X est perçue comme étant en devenir car, pour le moment, peu d’éditeurs de logiciel ont porté leurs applications sur la plate-forme. L’utilisation de Classic (l’environnement de l’ancien système, quasi invisible une fois lancé et permettant de faire tourner les anciennes applications) est considérée par les experts du jury de CNet comme bafouillante, boguée et peu rapide. Le round 4 concernant la compatibilité matérielle amène une note de 5-2 pour le système d’Apple, que les juges considèrent coller à l’électronique utilisée, tandis que Windows doit se contorsionner pour assurer une compatibilité aux matériels du marché et n’assure aucune promesse pour ce qui est des normes d’avenir comme l’IEEE 1394, supportée par Mac OS X. Enfin, le support d’Internet est remporté 7 à 0 par X. Les spécialistes jugent que Windows est véritablement dépassé dans cette catégorie par le système d’Apple. Le total des points laisse perplexe : 22 à 13 en faveur du logiciel d’Apple.

Le fait que Mac OS X ait gagné ce match souligne le changement de vocation potentiel que lui a conféré Apple : avec un pareil résultat, les entreprises ont des questions à se poser (voir édition du 12 avril 2001). Des deux points où le système d’Apple ne s’impose pas, la question de l’interface soulève le plus d’interrogations. L’interface Aqua, si elle présente bien, mérite nombre d’améliorations de détail qui permettraient de revenir au niveau de la simplicité obtenue sur l’ancien système. Sur le second point, l’adoption de Mac OS X par les éditeurs ne fait plus l’objet de réelles discussions. Les applications n’ont pas encore été lancées, mais elles sont programmées dans les ateliers numériques des éditeurs. De plus, X n’en est qu’à ses premiers mois et s’avère un chef-d’oeuvre déjà mature en amélioration, alors que Windows 2000, après deux ans, est une locomotive lancée à pleine vitesse. Jobs a bien fait de le préciser : le train ne fait que démarrer, mais l’accélération est telle que le système professionnel de Microsoft vient de prendre un sacré coup de vieux.

Pour en savoir plus :

* Le match réalisé par CNet (en anglais)

* Mac OS X sur le site d’Apple

* Windows 2000 sur le site de Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur