Windows 7 trouve peu à peu sa place dans les entreprises

CloudVirtualisation

Le premier bilan du déploiement de Windows 7 dans les entreprises est encourageant : son rythme d’adoption est deux fois supérieur à celui de Windows XP, et trois fois supérieur à celui de Vista.

Microsoft a de quoi être satisfait de l’impact de Windows 7 dans les entreprises. La firme de Redmond a pour le moment écoulé dans le monde 90 000 millions de licences de son nouvel OS, sorti le 22 octobre dernier.

Marc Jalabert, le directeur Maketing et Opération chez Microsoft France, a affirmé, lors d’une conférence de presse, que “1,5 million de PC équipés de Windows 7 ont été vendus dans les entreprises en France”, chiffre auquel s’ajoute “les 2,3 millions de licences de cet OS achetées par les entreprises”.

Selon Microsoft France, qui a cité des statistiques du cabinet Forrester, 57% des entreprises prévoient de passer sous Windows 7 dans les 12 mois, ce qui représente à taux d’adoption deux fois supérieur à celui de Windows XP, et trois fois supérieur celui de Vista . La “mésaventure” Windows Vista semble déjà loin…

Des déploiements qui répondent aux attentes de quelques grands comptes

Pratiquement six mois après son lancement, Windows 7 semble avoir gagné son pari de séduire les entreprises, en répondant à leurs attentes en termes de réduction des coûts de déploiement et de gestion des postes clients, d’optimisation de la productivité, de gestion plus poussée du système et de compatibilité avec les applications professionnelles.

Pour faire le point sur les déploiements de son nouveau système d’exploitation, Microsoft a préféré mettre en avant les témoignages d’entreprises satisfaites par les prestations offertes par Windows 7.

A l’occasion de ce point presse, Jean-Pascal Cousin, Directeur Entreprise Technologies et Services pour Sanofi-Aventis, souligne que Sanofi-Aventis n’a pas attendu l’arrivée de Service Pack 1 (SP1) pour déployer Windows 7 sur ses 105 000 postes de travail. “Windows 7 offre aux utilisateurs la même expérience et le même niveau de collaboration au bureau qu’à la maison”, a-t-il noté.

Sanofi-Aventis prévoit une migration à long terme, de la mi-2010 à 2014, afin de se ménager “une fenêtre de tir pour mieux tester les applications”.

Point essentiel : tester la compatibilité des applications

Amaury Pitrou, le responsable Systèmes & Réseaux pour Bouygues Construction, souligne que Windows 7 “a répondu depuis la RTM (Release To manufacturing) à nos attentes en termes de sécurité et de flexibilité”.

(lire la suite de l’article en page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur