Windows 8 et 8.1 sortent enfin la tête de l’eau ?

CloudGestion cloudPoste de travailRégulationsSystèmes d'exploitation
part-marché-windows-8-net-applications

Selon Net Applications, Windows 8 et 8.1 viennent enfin de passer la barre des 15% de parts de marché dans les systèmes d’exploitation pour postes de travail.

Alors que Microsoft peaufine à coup de nouvelles build la technical preview de Windows 10, Windows 8 et 8.1 sortent enfin la tête de l’eau. Réunies, les deux versions de Windows viennent de passer le cap des 15% de parts de marché parmi les OS bureaux, indique Net Applications dans une étude portant sur le mois d’octobre 2014.

L’éditeur américain de solutions Web analytics, qui publie régulièrement un baromètre sur l’usage des OS, s’appuie sur les données de 140 millions de visiteurs uniques chaque mois et scrute 40 000 sites pour le compte de ses clients.

Si leurs parts de marché commencent enfin à décoller, celle de Windows XP s’érode et passe sous la barre des 20%. Windows 8 a gagné 0,29 point en un mois pour s’établir à 5,88% tandis que Windows 8.1 gagnait 4,25 points pour d’établir à 10,92%.

Ensemble, Windows 8 et 8.1 représentaient ainsi 16,80% de parts de marché fin octobre, contre 12,26% fin septembre.

Rappelons que Windows 8.1 est disponible depuis plus d’un an. La mise à jour de Windows 8 n’a pas gommé les erreurs commises avec Windows 8 mais elle est installée sur les PC dont les ventes ont connu l’habituelle embellie propre à la période de rentrée scolaire.

Si l’on examine l’évolution des parts de marché des autres versions de Windows, on constate que l’avancée de Windows 8 et 8.1 ne s’est pas faite au détriment de Windows 7. Bien au contraire, cette dernière version a encore progressé de 0,34 point pour désormais peser 53,05%. C’est plus que 5 points supplémentaires par rapport à janvier 2014 (47,49%).

Pourtant, Microsoft tente bien de pousser les entreprises et les utilisateurs à faire la transition vers Windows 8 et 8.1. Consciente du problème, la firme de Redmond a même stoppé la commercialisation de Windows 7 aux OEM.

Deux versions de Windows ont tout de même pâti de l’embellie de Windows 8 et 8.1. Celle-ci s’est faite au détriment de Windows Vista qui a perdu 0,25 point pour passer sous les 3% (2,82%). Mais, c’est surtout Windows XP qui a reculé avec des parts de marché chutant de 6,69 points en un mois pour s’établir à 17,18% fin octobre 2014.

Si l’essor de Windows 8 et 8.1 est une bonne nouvelle pour Microsoft, force est de constater que la part de marché globale de Windows s’est globalement tassée, baissant de 0,45 point pour atteindre 91,53%. Le bénéficiaire est l’OS bureau d’Apple (Mac OS X et OS X) qui a gagné 0,67 point, passant à 7,05%, tandis que Linux continuait à perdre du terrain (0,23 point de moins à 1,41% de PDM).

Pour succéder à Windows 7, Microsoft mise maintenant sur Windows 10 qui devrait sortir à la mi-2015. Le programme Windows Insider, qui permet de tester gratuitement les premières versions (Technical Preview) de Windows 10, donne le pouls du public et un retour d’informations précieux. Plus que jamais, Microsoft est à l’écoute et peaufine Windows 10 au diapason des requêtes des utilisateurs avancés et des professionnels.

Récemment, Joe Belfiore, Vice-Président corporate de Microsoft, annonçait certaines des nouvelles fonctionnalités prévues pour la build 9865 de Windows 10. Au bouton “Démarrer” re-composé et aux bureaux virtuels, viennent s’ajouter les mouvements à 3 doigts sur le pavé tactile.

Lors de la TechEd 2014, Microsoft a également évoqué la mise à niveau complète vers Windows 10 depuis Windows 7 SP1, sans toutefois indiquer si cette mise à jour permettrait de conserver ses paramètres, ses applications et ses données.

Windows_PDM_Octobre_2014

Source : @Net Applications

(Crédit photo : Shutterstock.com –  Droit d’auteur : Pieter Beens)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur