Windows 8 adopté deux fois moins vite que Windows 7

Poste de travailRégulationsSystèmes d'exploitation
windows-marche-os-desktop

Au dernier pointage de Net Applications, un peu plus de 10% des ordinateurs personnels à l’échelle de la planète exploitent Windows 8.x. Le nouvel OS de Microsoft est adopté deux fois moins vite que son prédécesseur Windows 7.

L’emballement du marché des biens technologiques avec les fêtes de fin d’année et les considérations sécuritaires qui naîtront bientôt de la fin du support technique étendu de Windows XP n’ont pas bouleversé la répartition des systèmes d’exploitation desktop à l’échelle de la planète.

Telles sont les principales conclusions établies par Net Applications dans son baromètre mensuel. Plus de quinze mois après son lancement commercial, Windows 8 peuple tout juste plus de 10% des ordinateurs personnels recensés dans le monde. Dans le même laps de temps, Windows 7 avait conquis deux fois plus de parts de marché (22%)… dans un contexte toutefois bien différent, le spectre des tablettes numériques ne planant pas encore sur l’univers du PC.

Par rapport à son prédécesseur, Windows 8 décrit une courbe de croissance irrégulière. Le premier cap avait franchi en juin 2013, avec 5,1% du marché des OS desktop, soit plus queWindows Vista. La progression s’était subitement accélérée au cours de l’été avec, fin août, un taux de pénétration de 7,41% au sein du parc informatique mondial.

Mais ce dynamisme s’est vite essoufflé : le 30 novembre 2013, Windows 8 a même vu sa part de marché se rétracter à 6,66% (-0,87 point par rapport au 31 octobre). Grâce à l’adoption rapide de la mise à jour Windows 8.1 (2,64% du marché en un peu plus de 6 semaines), la plate-forme Windows 8.x restait toutefois dans le vert (+0,05 point), s’établissant à 9,3% du marché.

Un seuil symbolique  fut franchi le 31 janvier 2014 (10,49%), mais la légère embellie constatée par Net Applications n’a pas duré. Seule la chute de Vista (-0,31 point, à 3,3%) permet à Windows 8 de stabiliser sa part de marché : 10,48%, dont 3,95% à l’actif de Windows 8.1 (+0,35 point). C’est près de cinq fois moins que Windows 7, qui domine toujours largement les débats, passant de 46,42% au début de l’automne à 47,49% aujourd’hui, sur une progression régulière depuis le début de l’année.

Quant au vieillissant Windows XP (douze ans d’âge), il équipe encore 29,23% des PC recensés à l’échelle de la planète (+0,25 point en un mois). Inquiétant quand on sait que Microsoft mettra fin au support technique étendu de cet OS le 8 avril 2014, laissant la voie libre aux cybercriminels qui n’hésiteront pas à exploiter les moindre failles non corrigées pour lancer leurs attaques. D’autant que l’abandon de la plate-forme traîne en longueur. Si XP occupait plus de 39% du marché en janvier 2013, sa part n’est tombée sous les 30% qu’un an plus tard.

Cette situation fait le jeu d’OS X : toutes versions confondues (à partir de la 10.5 “Leopard”), le système d’exploitation d’Apple peuple 7,68% des ordinateurs personnels dans le monde. La dernière mouture, en l’occurrence la 10.9 “Mavericks”, se distingue en dépassant les 3%. En aparté, les distributions Linux dépassent toujours les 1,5%, quand bien même leur taux d’adoption reste marginal.

marche-os-desktop-janvier-2014

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : savez-vous comment l’on nomme les différentes versions des systèmes d’exploitation ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur