Windows 8 : Dell fait le tour de la question

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
Dell XPS One 27 ordinateur tout-en-un Windows 8

En phase avec Windows 8, Dell a redessiné son catalogue de produits. Entre ultrabooks, tablettes et PC tout-en-un, de nouveaux facteurs de forme ont émergé.

Entre tablettes et PC, Dell veut saisir l’opportunité de la transition vers Windows 8 pour redéfinir, à la sauce mobile, tactile et connectée, les codes de l’informatique personnelle.

En entreprise, il s’agira plutôt de concilier les intérêts des salariés et les exigences des administrateurs.

Sur le fond, pas de réelle rupture avec l’offre jusqu’alors en vigueur, qui reste fruit d’une étroite collaboration avec Intel et d’une révolution des modes de stockage, entre mémoire flash et cloud.

L’innovation se concentre essentiellement sur l’émergence de facteurs de forme convertibles, à mi-chemin entre PC portables et tablettes.

Le profil hybride acquiert ainsi ses lettres de noblesse, tandis que les silhouettes se confondent et adoptent à l’unisson les couleurs bariolées de Windows 8.

Côté tablettes se dessine une segmentation dans l’approche commerciale. TPE/PME et indépendants constituent le coeur de cible du modèle XPS 10, quand la Latitude 10 vise plus haut, avec à son actif une configuration solide et évolutive.

La XPS 10 s’affiche à 579 euros dans sa version 64 Go, sans clavier. Pour 649 euros, l’on dispose d’un clavier et de 32 Go de mémoire. Les prix s’entendent TTC.

Part belle est faite à l’architecture ARM et son processeur Qualcomm Snapdragon S4 basse consommation, pensé pour l’expérience mobile. Témoin une autonomie portée à 18 heures avec l’accumulateur supplémentaire intégré dans le clavier amovible.

Au sommet de la gamme, la Latitude 10 (anciennement dénommée Latitude ST2) est dite taillée pour répondre aux besoins des entreprises. Le prix affiché hors taxes (à partir de 654 euros HT, soit 782 euros TTC) ne trompe d’ailleurs pas.

Les options de sécurité non plus. Même constat avec les processeurs Intel Atom Clover Trail, des SSD jusqu’à 128 Go, un écran IPS de 10,1 pouces, Windows 8 Professionnel, une batterie amovible, un châssis renforcé et une station d’accueil.

Sur le segment des ordinateurs portables, le porte-drapeau des convertibles s’appelle XPS Duo 12. Pour 1199 euros TTC, il matérialise le tournant de la convergence.

Témoin son écran de 12 pouces qui, hormis la Full HD, a cette particularité de pivoter autour d’un arceau de carbone pour se rabattre sur le clavier et faire de l’ensemble une tablette.

Pour perpétuer l’ultrabook dans sa forme “traditionnelle”, Dell enrichit la gamme Latitude avec le modèle 6430u, dont la station d’accueil se différencie de par sa connectivité WiGig (du Wi-Fi ultrarapide à plusieurs Gbit/s).

Les PC portables conventionnels ont eux aussi leur nouveau représentant : l’Inspiron 15z, à 649 euros TTC et 280 euros supplémentaires pour un écran tactile, avec une configuration dans l’air du temps, chapeautée par un processeur Core i5-3317U à 2,6 GHz.

Ultime pan de l’offensive Windows 8, le format tout-en-un. L’Optiplex 9010, ancien de la maison, conserve son disque dur de 500 Go, son Core i3 à 3,3 GHz, mais s’enrichit d’une dalle tactile de 23 pouces et voit son prix raboté à 999 euros TTC.

L’offre s’oriente plus encore vers le multimédia avec le XPS One 27 (1299 euros TTC) et son écran de 27 pouces en WQHD (2560 x 1440 points).

Un tel segment reste a priori plus confidentiel, mais les arguments ne manquent pas : stockage hybride, son 7.1, lecteur Blu-Ray en option, applications dédiées…

———– Quiz ITespresso.fr ————-
Windows 8 n’a-t-il plus de secrets pour vous ?
Evaluez vos connaissances sur notre quiz spécial nouvel OS de Microsoft
——————————————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur