Windows 8 devrait démarrer plus vite que son ombre

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Selon Microsoft, le délai de mise en marche de Windows 8 ne dépassera pas 8 secondes. Le nouvel OS bénéficiera d’un nouveau mode de démarrage à cheval entre une initialisation à froid et un retour d’hibernation.

Microsoft semble prêt à faire passer le mur du son à Windows 8.

Le futur OS hybride pourrait bien démarrer en à peine 8 secondes, grâce à un processus d’initialisation retravaillé, à mi-chemin entre un boot traditionnel et un retour depuis le mode hibernation.

A son comble depuis plusieurs semaines pour les inconditionnels et les observateurs, le suspense accouche d’une énième révélation, parmi cette infinité d’indices que la firme de Redmond se plaît à distiller au compte-goutte.

A la prise en charge de l’USB 3.0 et de la virtualisation de postes de travail multiples s’ajoute désormais un démarrage ultra-rapide.

Selon Gabe Aul, haut responsable au sein de la division logicielle chez Microsoft, la fulgurance du procédé est due à la création d’un fichier dénommé hiberfil.sys, enregistré et conservé en mémoire à chaque fin de session.

L’ordinateur n’est en effet jamais totalement désactivé. Le noyau Windows est mis en état d’hibernation, comme l’explique Microsoft sur le blog officiel du projet.

La lecture de ce fichier de configuration et la réinitialisation des pilotes se fait de 30 à 70% plus rapidement sur la plupart des systèmes testés“, susurre Gabe Aul.

Si la compilation du fichier hiberfile.sys contribue grandement à cette cure d’amaigrissement, la décompression qui s’ensuit gagne elle aussi en vigueur, utilisant désormais en parallèle tous les cœurs d’un processeur.

Plusieurs mois avant la sortie de ce système d’exploitation adapté aussi bien aux tablettes qu’aux ordinateurs portables et de bureau, une vidéo relayée par eWeek corrobore la démonstration : l’interface est opérationnelle en un peu plus de 8 secondes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur