Windows 8 en demandera beaucoup aux tablettes tactiles

CloudMobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
logo Windows 8

Aux constructeurs désireux d’implémenter Windows 8 dans leurs tablettes tactiles, Microsoft sert sur un plateau de sévères exigences matérielles.

Microsoft lève le voile sur les spécifications techniques minimales nécessaires à l’exécution de Windows 8 sur les tablettes tactiles, indépendamment de la plate-forme sur laquelle elles reposent (ARM ou Intel).

En tête de liste, la prise en charge d’un minimum de cinq points de contact dans l’exercice du pointage s’adjoint à autant de commutateurs matériels, à des années-lumière du tout-tactile que prône Google avec Android Ice Cream Sandwich.

L’une de ces interfaces physiques devra régir la mise sous tension de l’appareil ; une deuxième remplira la fonction passe-partout de la touche Windows ; un couple de boutons sera dédié l’ajustement du volume et le petit dernier, typiquement un interrupteur à deux positions, gèrera la permutation de l’affichage.

A ce propos, les constructeurs auront tout loisir d’implémenter une dalle mate ou brillante, mais sa résolution devra atteindre au bas mot les 1366 x 768 points, à l’appui d’un GPU compatible Direct3D 10 et d’un capteur de luminosité habilité à détecter un spectre dynamique de 5000 à 60000 lux.

Le Secure Boot, bourreau d’un double amorçage qui fait débat depuis que Microsoft l’a distillé au gré de quelques annonces qui ont fait grand bruit, sera bel et bien de la partie, en qualité de pilier d’un firmware de type UEFI.

Plus polyvalent et sécurisé qu’en prédécesseur (le BIOS) en voie d’extinction, cet artifice logiciel implémenté à bas niveau canalise réjouissances et craintes, en ce sens qu’il condamne toute tentative d’installation d’un système alternatif en parallèle à Windows.

D’après WithinWindows, le Bluetooth 4.0 et le Wi-Fi, préférentiellement du 802.11n et plus si affinités, côtoieront au minimum un port USB 2.0.

Dans l’éventualité d’une intégration qui reste facultative à l’heure actuelle, une étiquette ou toute autre marque distinctive devra signaler la position du module NFC.

Ces spécifications concernent uniquement les ardoises tactiles. Microsoft a d’ores et déjà confronté les ordinateurs à un avenir dont les grandes lignes figurent sur une page dédiée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur