Windows 8 : LG se joint à la cohorte

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
LG tablettes PC convertibles Windows 8

Avec Windows 8, le format convertible, à mi-chemin entre PC et tablettes, a pris son envol. LG suit la tendance malgré l’embouteillage qui se trame sur ce marché en ébullition.

Sous l’impulsion d’Asus et sa série Transformer, le format convertible a enfin pris son envol avec Windows 8.

LG s’empare à son tour de la tendance.

Dans le sillage de ses pairs, le groupe high-tech d’origine sud-coréenne explore à son tour le concept hybride avec le modèle H160, construit autour d’un clavier coulissant qui vient se ranger sous un écran de 11,6 pouces.

A défaut de se montrer offensif sur ce marché des entreprises, LG s’en remet aux effets du phénomène BYOD (Bring Your Own Device) et mise ainsi sur une croissance dans l’usage de terminaux personnels à des fins professionnelles.

Au regard d’un prix annoncé à plus de 1000 dollars (disponibilité limitée dans un premier à la Corée du Sud), il est fort toutefois probable que le H160, très certainement équipé en processeurs Intel, séduise le col-blanc plus que le consommateur lambda.

Sa relative légèreté (1,05 kg et 120 g supplémentaires pour le bloc d’alimentation) et ses 10 heures d’autonomie annoncées constituent autant d’arguments en faveur de la mobilité.

Le groupe LG, qui a l’avantage d’avoir sous sa coupe une filiale spécialisée dans la fabrication d’écrans LCD, fait de la technologie IPS (In-Plane Switching) son autre cheval de bataille.

Avec la promesse d’angles de vision à 178 degrés et d’un taux de contraste fixe de 500:1.

Excepté le Wi-Fi 802.11n, un lecteur de cartes microSD, une sortie HDMI et des ports USB, la connectique reste passée sous silence.

Un embouteillage se trame-t-il sur un segment Windows 8 ?

En effet, les produits certifiés pour le nouvel OS de Microsoft devraient déferler dans les mois à venir.

Sur le créneau des convertibles, l’on devrait tout particulièrement assister à un tassement global de l’offre, au-delà des 1000 euros TTC.

Un pari risqué, alors que les analystes se sont justement accordés à reconnaître que cette même échelle tarifaire contrarie la percée des ultrabooks.

ITespresso Windows 8Ce n’est pas tant qu’il y ait péril dans la demeure, mais passé la politique tarifaire, il faut rivaliser d’ingéniosité pour s’extirper d’une mêlée qui met aux prises d’illustres représentants.

Ainsi le Sony VAIO Duo 11 côtoie-t-il non seulement le HP Envy X2 et son processeur Intel Atom Clover Trail basse consommation, mais aussi les Stylistic du Japonais Fujitsu, l’Aspire S7 du Taïwanais Acer et le XPS 12 Duo de l’Américain Dell.

Crédit photo : LG


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur